Emmanuel Macron « ivre de pouvoir » alors que le président français est au bord du gouffre | Monde | Nouvelles

Le président français Emmanuel Macron pourrait être prêt pour une campagne électorale difficile l’année prochaine alors que sa rivale Marine Le Pen fait pression dans les sondages. Le leader du Rassemblement national d’extrême droite devrait remporter le premier tour des élections lorsque la France se rendra aux urnes l’année prochaine, selon un sondage de l’Institut français d’opinion publique pour Le Figaro. Elle est sur la bonne voie pour une nouvelle confrontation avec M. Macron dans la course au palais de l’Élysée.

Le soutien à Mme Le Pen a augmenté de trois points au cours du mois dernier et le sondage suggère qu’elle remporterait jusqu’à 30% du premier vote.

M. Macron a divisé les opinions ces derniers mois, attirant des critiques pour sa gestion de la pandémie et ses propositions de loi sur la sécurité.

Bastien Lachaud, un membre d’extrême gauche du parlement français, a envoyé un coup accablant en direction du président français.

Il a déclaré : « Autocrate devenu mégalomane, ivre de pouvoir et d’éloges de ses courtisans, Emmanuel Macron est en train de créer un culte de la personnalité : il sait tout, il prévoit tout, il décide de tout. »

Les experts disent que l’un des aspects les plus notables de la présidence de M. Macron a été sa prise en main étroite du pays.

Douglas Webber, professeur de sciences politiques à l’INSEAD, a déclaré à Euronews que l’influence de M. Macron est « beaucoup plus forte » que les dirigeants précédents.

Il a déclaré : « La République française est une démocratie extrêmement hiérarchisée avec un parlement relativement faible et un exécutif très fort dans lequel le président est un acteur bien plus fort que tout autre membre de l’exécutif. »

Il dit que sous Macron, l’inclinaison de l’exécutif est devenue encore plus exagérée.

LIRE LA SUITE : Thinktank explique pourquoi Macron remportera les élections contre Marine Le Pen

Sebastian Roche, chercheur principal au Centre national français de la recherche scientifique, a déclaré que les lois sur la sécurité de M. Macron pourraient lui coûter les élections.

Il a déclaré en novembre : « Macron a été élu comme étant de gauche et de droite, et il a proposé un programme bien équilibré.

« Mais il a presque exclusivement mis en œuvre des politiques de droite, et les sondages d’opinion montrent que nous sommes maintenant à un tournant : Macron a perdu le soutien de presque tous ses électeurs de gauche.

« Et donc il s’engage dans la politique thatchérienne – une approche de la loi et de l’ordre avec des sanctions plus sévères, plus de police, plus d’espaces carcéral. »

Share