En cette Journée mondiale de la sécurité des patients, travaillons ensemble pour responsabiliser nos infirmières et sages-femmes

Journée mondiale de la sécurité des patientsUne étude mentionne que le maintien d’un ratio infirmière-patient optimal et la prévention de l’épuisement professionnel sont essentiels à la sécurité des patients.

Par le Dr T Dileep Kumar et le Dr Bulbul Sood,

Alors que nous célébrons la Journée mondiale de la sécurité des patients le 17 septembre avec la vision « d’un monde dans lequel personne n’est blessé dans les soins de santé, et où chaque patient reçoit des soins sûrs et respectueux, à chaque fois, partout », l’importance de fournir des soins de santé sûrs par des médecins, infirmières et sages-femmes, dans le contexte de la pandémie n’a jamais été aussi fort.

La Journée mondiale de la sécurité des patients 2021 est dédiée aux « soins maternels et néonatals sûrs », reconnaissant le fardeau important des préjudices évitables auxquels les femmes et les nouveau-nés sont exposés en raison de soins dangereux, en particulier au moment de l’accouchement. Il souligne l’importance des infirmières et des sages-femmes, défenseurs de la sécurité des patients, dans la prestation de soins maternels sûrs et respectueux.

L’OMS reconnaît les « expériences d’accouchement positives » comme une partie importante des soins de santé maternelle. Pendant l’accouchement, les mères sont souvent soumises à des procédures sans consentement et sans communication claire de leur usage ou de leurs besoins. Les méthodes d’augmentation du travail avec des utérotoniques utilisés peuvent avoir des effets dévastateurs, à la fois physiques et mentaux, sur les mères et avoir un impact négatif sur leur expérience d’accouchement tout en soulevant des questions sur la sécurité des patientes.

Selon les Lignes directrices sur les services de sage-femme en Inde, rapport 2018, l’Inde est témoin du décès de près de 32 000 femmes enceintes chaque année pendant la grossesse, l’accouchement et la période postnatale. L’UNICEF déclare que bien que l’Inde représente près d’un cinquième des accouchements annuels dans le monde, chaque minute un de ces bébés meurt. Cependant, ces décès évitables à grande échelle peuvent être corrigés par des sages-femmes expérimentées pour fournir des soins professionnels aux mères et aux nouveau-nés dans un environnement amical et respectueux.

Rôle des infirmières et des sages-femmes dans la prestation des soins de santé maternelle et néonatale

Il existe actuellement un déficit important dans le nombre d’infirmières et de sages-femmes dans les systèmes de santé indiens pour fournir des soins sûrs. Le personnel infirmier représente 47 % du personnel de santé du pays. Cependant, le ratio infirmière/population de l’Inde (un indicateur de la sécurité des patients) de 1,7 infirmière pour 1 000 habitants est en deçà des 3 infirmières recommandées par l’OMS pour 1 000 habitants. Ce ratio varie également de manière inégale d’un État à l’autre, guidé par des mesures socio-économiques.

Le rôle d’une infirmière est étroitement lié à la sécurité des patients car elle représente près de 80 % de tous les épisodes de soins dans le monde. En 2018, l’Inde a franchi une étape importante en créant le laboratoire national de simulation de référence pour améliorer la sécurité des patients en introduisant une formation/éducation basée sur la simulation (SBT est directement liée à la sécurité des patients) dans le programme d’études en soins infirmiers. Cependant, cela seul ne suffit pas.

Une étude mentionne que le maintien d’un ratio infirmière-patient optimal et la prévention de l’épuisement professionnel sont essentiels à la sécurité des patients. Il ajoute également que mettre un grand nombre de patients à la disposition d’une seule infirmière peut fortement compromettre la prise en charge des patients. C’est pour ces raisons que la pénurie d’infirmières et de sages-femmes en Inde doit être comblée, car les infirmières sont en première ligne des soins de santé, en particulier dans les villages et les zones reculées où il y a une absence encore plus grande de médecins et de spécialistes.

Les défis de la croissance des soins infirmiers et obstétricaux en Inde

Le rapport sur l’état des soins infirmiers dans le monde 2020 et l’état des sages-femmes dans le monde 2021 récemment publiés soulignent que l’investissement dans les soins infirmiers et obstétricaux contribuera non seulement à atteindre les objectifs de développement durable liés à la santé, mais également à l’éducation, au genre et à la croissance économique à l’échelle mondiale. Le leadership, l’éducation et la création d’emplois sont les trois principales priorités sur lesquelles l’Inde doit se concentrer selon ces rapports.

Au niveau des services, les infirmières et les sages-femmes en Inde sont confrontées à des problèmes de disparité de rémunération, de violence au travail, de pénurie de personnel, de longues heures de travail et de manque de progression de carrière. Il appelle à créer un environnement positif, une parité salariale et des politiques de recrutement et de rétention pour une croissance positive des professions.

L’enseignement infirmier dans le pays doit également être revu car il est affecté par une privatisation croissante, un nombre stagnant de collèges publics et un faible taux d’inscription. Bien que la formation en soins infirmiers ait été quantifiée, la qualité demeure une préoccupation. Ceux-ci peuvent être corrigés en assurant la fourniture d’une éducation de qualité dans les institutions avec les hôpitaux parents et l’évaluation fondée sur les besoins de l’État du nombre d’établissements de soins infirmiers en fonction de la population de l’État.

À l’origine des défis auxquels sont confrontées les infirmières et les sages-femmes se trouvent leur manque de représentation dans les principaux organes de direction et l’absence d’une organisation infirmière au niveau de l’État pour superviser et contrôler. Permettre à plus d’infirmières d’occuper des rôles administratifs et de direction, créer une direction des soins infirmiers et combler immédiatement la direction des soins infirmiers aux niveaux central et étatique peut remédier à ce manque flagrant.

Conclusion

Les infirmières et les sages-femmes constituent la pierre angulaire de la prestation des soins de santé en Inde. Cependant, le système doit améliorer leur force de manière optimale en leur fournissant un équipement adéquat, un élément essentiel de la sécurité, et une supervision de soutien pour assurer la sécurité des patients. En permettant aux infirmières et aux sages-femmes dans nos systèmes, nous pouvons créer un écosystème d’erreurs de soins de santé réduites. Nous ne pouvons pas attendre une autre pandémie écrasante pour accélérer ces actions cruciales. Nous devons le faire maintenant pour sauver des vies tout en assurant la sécurité des patients.

(Les auteurs – le Dr T Dileep Kumar est président, Indian Nursing Council et le Dr Bulbul Sood est conseiller stratégique principal, Jhpiego. Les opinions exprimées sont personnelles et ne reflètent pas la position ou la politique officielle de Financial Express Online.)

Obtenez les cours boursiers en direct de l’ESB, de la NSE, du marché américain et de la dernière valeur liquidative, du portefeuille de fonds communs de placement, consultez les dernières nouvelles sur les IPO, les meilleures introductions en bourse, calculez votre impôt à l’aide de la calculatrice de l’impôt sur le revenu, connaissez les meilleurs gagnants, les meilleurs perdants et les meilleurs fonds d’actions du marché. Aimez-nous sur Facebook et suivez-nous sur Twitter.

Financial Express est maintenant sur Telegram. Cliquez ici pour rejoindre notre chaîne et rester à jour avec les dernières nouvelles et mises à jour de Biz.

Share