Èric Garcia aspire à rejoindre le FC Barcelone et espère pouvoir jouer aux côtés de Leo Messi

25/06/2021 à 23:02 CEST

Canaux Xavi

Èric Garcia Il a de nouveau réitéré dans des déclarations à ‘Radio nationale’ son illusion de partager un vestiaire avec Leo Messi, dont la continuité au FC Barcelone n’a pas encore été officialisée malgré la bonne prédisposition du footballeur et sa bonne harmonie avec le nouveau conseil d’administration présidé par Joan. Laporta.

« J’espère que Messi restera au Barça. C’est le meilleur joueur du monde, donc s’il est dans votre équipe, vous avez un avantage.« , a déclaré le nouveau défenseur central de Blaugrana, qui n’a pas caché son admiration pour la star argentine: « Quand j’étais à Barcelone, je l’ai vu au Camp Nou, ces années-là je l’ai vu à la télévision et maintenant je veux partager le terrain avec lui. « 

L’international espagnol était également très enthousiaste à l’idée de son retour au ‘can Barça’ : « Je vais rejoindre un nouveau club entre guillemets, nouveau en ce qui concerne l’équipe première et mon objectif va être de travailler, d’essayer d’aider le équipe et quand le coach me donne confiance, rends-la-lui. » Et bien qu’il soit conscient de la situation économique difficile que traverse le club, il est convaincu que cela n’affectera pas les performances de l’équipe : « Nous sommes au Barça. C’est la meilleure équipe du monde et nous devons aspirer au maximum. Nous avons une grande équipe, avec de jeunes joueurs et des joueurs expérimentés et nous donnerons tout pour cela

En attente de conversation avec Koeman

Èric Garcia a révélé que «Je n’ai pas parlé à Koeman. Maintenant, je suis concentré sur l’Eurocup et quand ce sera fini, nous parlerons de ce dont nous devons parler. « Et il a également expliqué qu’il était très clair que sa décision de ne pas renouveler aurait des conséquences sur sa dernière étape à Manchester City. : » Il connaissait les conséquences et elles étaient que je n’aurais pas beaucoup de minutes. « 

Le défenseur central ne voit pas le moment de rejoindre la discipline du Barça. Et dans l’équipe espagnole, il prend un apéritif de ce qui l’attend avec Jordi Alba, Pedri et Busquets, dont il ne tarit pas d’éloges : « C’est le capitaine de l’équipe et le joueur le plus expérimenté de l’équipe nationale. En termes de football, je n’ai pas à parler de lui, car tout le monde sait à quel point il est bon.. Nous sommes très heureux de l’avoir. Il y a aussi Rodri, qui est un grand joueur donc on a de la chance d’avoir deux joueurs à ce poste. »

« Luis Enrique m’a dit d’être moi-même »

Èric García a dû attendre le troisième match pour faire ses débuts en match officiel. L’arrière central était très reconnaissant à Luis Enrique pour cette opportunité : « L’entraîneur m’a dit d’être moi-même, d’être calme. Je suis très content de la confiance qu’il m’a donnée et j’ai essayé de la lui rendre. C’est un super coach, il vous donne le message qu’il veut très bien et nous sommes très heureux de l’avoir. »

L’entrée d’Èric García a coïncidé avec la première victoire et le meilleur match de l’Espagne dans le tournoi : « Je suis très heureux d’avoir donné la victoire aux fans. Nous savions que nous faisions la bonne chose. Contre la Suède et la Pologne, nous avons aussi eu beaucoup d’occasions, mais dans le football, il faut avoir de la chance. »

Le blaugrana a évité d’entrer dans les critiques que l’équipe avait reçues avant la victoire contre la Slovaquie : « Ce qui est à l’extérieur, je ne contrôle pas grand-chose. Ici vous passez d’un extrême à l’autre en rien, mais on avait une idée claire du jeu dès le début et ça ne va pas changer. »

Bien sûr, il a défendu son partenaire Álvaro Morata qui, avec Luis Enrique, a été la cible des plus critiques : « Morata est un grand joueur et une grande personne. Il a eu de nombreuses expériences comme celle-ci et il est sorti de toutes. La confiance en lui est à cent pour cent. C’est un grand joueur et il va être très heureux. »

« Contre la Croatie, ce sera un autre match »

L’international espagnol a prédit un match contre la Croatie très différent de ceux que l’Espagne a réglés en phase de groupes : « Dans ces trois premiers matchs, nous avons trouvé des équipes avec de très faibles abandons et qui n’ont presque même pas voulu aller en contre-attaque. Contre la Croatie ça va ça va être un match très différent. La qualité de leurs joueurs va nous faire passer des moments sans ballon. C’est aussi bien de trouver une équipe de ce niveau qui veut jouer en face à face. Ça va être un jeu ouvert. »

Èric Garcia a souligné le niveau du rival, mais était convaincu que l’Espagne peut être en quarts de finale : « La Croatie est deuxième au monde pour quelque chose. Ils ont une équipe expérimentée, avec des joueurs qui se connaissent beaucoup et avec un très haut niveau technique. Dans ces matchs qui sont déjà définitifs, c’est quand les grands joueurs sortent et qu’ils les ont. Ils ont un très bon milieu de terrain et ce sera un match difficile. Il faut garder l’idée de ces trois matchs et si on est à notre meilleur niveau on a des possibilités »

Share