« Eric Garcia donnera beaucoup au présent et au futur »

09/04/2021

Le à 12:21 CEST

Carlos Soler était l’une des rares notes positives dans le match disputé par l’Espagne contre la Suède qualificatif pour la Coupe du monde Qatar 2022. Le joueur valencien a fait ses débuts seniors et a marqué un but, mais l’équipe Rouge est tombée à Solna et leur passage à la Coupe du monde a été très compliqué. Le footballeur a apprécié diverses affaires courantes dans une interview exclusive avec ‘Superdeporte’ et dévoué bon mot au blaugrana Eric Garcia, qui a été victime de nombreuses critiques après la défaite.

Soler est convaincu que le défenseur central catalan « à la fois à Barcelone et en équipe nationale donnera beaucoup dans le présent et dans l’avenir ». Sur le plan personnel, le milieu de terrain a expliqué que « J’ai rencontré Eric aux Jeux Olympiques, c’est une très bonne personne en tant que personne, proche et humble. Cette saison, il a été signé par Barcelone et il fera sûrement du bon travail, il a des conditions et des qualités. Il le mérite, c’est un bon garçon et avec beaucoup de marge de progression ».

Le joueur de Che a également parlé de Pedri, qu’il a également rencontré aux Jeux, dont il a souligné que « en tant que personne et footballeur, il a dix ans, il a beaucoup de marge de progression, évidemment parce qu’il est très jeune. Il a montré qu’il peut performer à un niveau élevé et il continuera certainement à le faire. Je suis content qu’il se porte très bien et j’espère qu’à l’avenir, il se portera bien. »

Concernant ses débuts avec La Roja, Soler a souligné que « la sensation est mauvaise malgré le but car je n’aime pas perdre et une perte laisse un mauvais goût dans la bouche. C’était une défaite difficile, personnellement. » Une crevaison survenue après que la Suède ait tracé son but à la quatre minutes du centre de Jordi Alba : »C’était dommage car si nous avions tenu ce but, le match aurait été un autre. Nous devons nous améliorer et il ne reste plus qu’à gagner tous les matchs restants et à la Suède de jouer car un barrage ne serait pas facile, mais maintenant nous n’avons plus à y penser. Il faut corriger les erreurs, penser positivement, insister sur notre style et se relever. »

Concernant Luis Enrique, le milieu de terrain a indiqué qu’à son arrivée il lui avait dit que « si je suis ici c’est parce que je l’ai mérité au club. Il m’a aussi dit qu’ici il y a une autre façon de jouer différente de Valence et qu’il faut s’adapter le plus vite possible. L’avantage que j’ai, c’est que je viens des catégories inférieures de l’équipe nationale et je pense que je suis connecté à ça 4-3-3 de la sélection bien qu’à Valence ces dernières années, il ait été en 4-4-2. Ce n’est pas facile de changer de puce d’un jour à l’autre, mais il faut le faire car c’est le plus haut niveau. »

Share