Espoir pour Sergio Perez même s’il n’est pas devenu un « héros » à Sotchi

Malgré la baisse de la commande dans le chaos tardif, Sergio Perez est satisfait de sa performance «prometteuse» au Grand Prix de Russie.

À un moment de la course à Sotchi, Perez semblait être en lice pour la victoire après avoir fait un long premier relais avec le pneu à gomme dure.

Plutôt que de rejoindre la P3 sur des médiums frais, il a fini par sortir des stands en P5, mais le Mexicain a réussi à dépasser rapidement Daniel Ricciardo. À ce moment-là, le PPP semblait encore réalisable. Et puis vint la pluie.

Comme Lando Norris, Checo a décidé de prendre le risque de rester sur les slicks plutôt que de rester au stand tôt et cela s’est avéré coûteux, la piste devenant trop humide et le Taureau rouge l’homme a finalement chuté au bas des positions de pointage après être finalement entré.

Bien que le résultat ait été décevant, il est encouragé par sa performance.

« Nous étions en route pour un excellent résultat avec un podium par pur mérite », a-t-il déclaré par la suite.

« Et malgré un arrêt au stand lent, nous avons quand même réussi à nous hisser à la troisième place, mais c’est parfois ainsi que se déroule la course.

« Le problème avec l’arrêt n’était pas une erreur humaine et j’ai parlé avec mon équipe de ravitaillement après la course pour vérifier qu’ils allaient bien parce que nous sommes évidemment tous déçus.

« En tant qu’équipe, nous repartons encore avec beaucoup de points aujourd’hui et oui, c’est frustrant pour moi, mais j’ai l’impression d’avoir tellement retiré de la voiture qui ne promet d’aller en Turquie que dans deux semaines. »

Découvrez toutes les dernières marchandises Max Verstappen via la boutique officielle de Formule 1

Red Bull a choisi de laisser à ses pilotes la décision de s’arrêter ou non lorsqu’il a commencé à pleuvoir, Perez ayant choisi de ne pas le faire et Max Verstappen venant.

L’appel du Néerlandais s’est avéré être le bon puisqu’il est passé de P7 à P2 dans les phases finales.

Perez dit qu’il n’a pas fait la même chose car il craignait que le circuit ne s’assèche.

« Nous étions sur le podium, alors j’ai décidé de prendre le risque de rester sur les slicks au lieu d’aller aux stands pour les intermédiaires », a-t-il déclaré.

« Dans le premier et le troisième secteur, c’était assez sec et vous pouviez faire monter la température dans les pneus, donc si cela séchait ensuite, ceux d’entre nous sur les slicks auraient réussi à le faire et ceux sur les intermédiaires auraient vu leur course détruite.

« Avec le recul, le slick n’était pas le bon pneu et finalement, le moment de la pluie pendant la course a fait que certaines personnes ont eu de la chance et d’autres pas. »

Alors que Perez considère cela comme une question de chance, Christian Horner pense simplement que son chauffeur a fait une erreur.

« Vous pouvez être un héros ou non à la fin. C’est une décision difficile », a déclaré le directeur de l’équipe.

« Max a pris la bonne décision et l’a bien fait. Checo a décidé de rester… pensant qu’il pouvait s’en remettre et c’était une mauvaise décision. Cela aurait pu être pour n’importe qui.

Verdict PlanetF1

Share