in

Esteban Ocon ravi de courir à nouveau à Bakou «très inhabituel»

Il n’a peut-être pas eu le meilleur des moments là-bas dans le passé, mais Esteban Ocon dit qu’il a hâte de retourner à Bakou.

Le Français a participé à deux reprises à des courses de Formule 1 sur le circuit d’Azerbaïdjan et a été impliqué dans des incidents dans les deux cas.

En 2017, il est entré en collision avec son coéquipier de Racing Point, Sergio Perez, au virage 1, lui faisant crever et contraint le Mexicain à l’abandon.

Cette année-là, il a récupéré pour terminer en P6, mais il n’a pas été aussi chanceux en 2018 car il n’a pas réussi à terminer la course après avoir rejoint Kimi Raikkonen au départ.

Néanmoins, il est ravi de revenir sur le circuit qu’il juge “très inhabituel”.

“J’aime courir à Bakou”, a-t-il déclaré dans le Alpin Aperçu.

« C’est un circuit très inhabituel où, comme nous l’avons vu par le passé, tout peut arriver. C’est un tracé intéressant avec de longues lignes droites, suivies de virages très difficiles et rapprochés dans le deuxième secteur.

« Nous passons d’un circuit urbain à Monaco, un tour court et difficile à dépasser, à Bakou, un autre circuit urbain, qui est presque en face car il est long avec beaucoup de points de dépassement. L’ambiance de ces circuits urbains urbains est toujours excellente.

« Tout semble vraiment proche de la piste et vous pouvez encore plus ressentir la sensation de vitesse. C’est un circuit où vous pouvez voir trois voitures ou plus rouler roue à roue dans les lignes droites, ce qui, sur une piste de rue, est incroyable. C’est ce qui rend la course à Bakou si excitante car il y a des opportunités de gagner des places.

F1 TV offre aux lecteurs de PlanetF1 10% de réduction sur leurs abonnements Access et Pro ! Cliquez ici et utilisez le code PLANETF10 à la caisse*

*l’offre expire le dimanche 6 juin à minuit

Après avoir lutté contre Daniel Ricciardo la saison dernière, Ocon a fait un excellent début de celui-ci, prendre le meilleur sur Fernando Alonso est tout sauf le premier tour.

La dernière fois qu’il était à Monaco, il a obtenu un bon résultat, ramassant deux points, et était largement satisfait de ses performances là-bas, même s’il pense que l’équipe doit être plus forte à Bakou.

“J’ai quitté Monaco assez satisfait”, a-t-il ajouté.

« Nous avons réussi quatre buts marqués d’affilée et nous voulons continuer sur cette lancée.

« Monaco a souligné certains domaines que nous devons améliorer. Nous nous attendions à être plus compétitifs que ce que nous avons réalisé, nous allons donc à Bakou dans le but de nous placer plus haut dans le top dix.

« Je ne suis pas allé à Bakou depuis quelques années et, comme le week-end dernier, je développerai ma confiance en la voiture au cours des séances d’essais.

Suivez-nous sur Twitter @Planet_F1 et aimez notre page Facebook

Bilan de la saison Barcelone 2020-21 : les milieux de terrain

homeOS n’est pas encore une chose mais il pourrait bientôt remplacer tvOS