Être largué pour Sebastian Vettel n’est pas un « point bas » pour Sergio Perez

Sergio Perez pense qu’il y a eu une réaction excessive à son abandon par Aston Martin en faveur de l’intégration de Sebastian Vettel dans l’équipe.

Avec Vettel à la recherche d’une nouvelle équipe après avoir été informé par Ferrari que ses services ne seraient plus nécessaires, le quadruple champion du monde a signé pour Aston Martin pour les diriger à travers le prochain chapitre après avoir changé l’image de l’équipe anciennement connue sous le nom de Racing Point.

Mais, avec Lance, le fils de Lawrence Stroll, sur un seul siège, cela a permis à Perez, très expérimenté et extrêmement respecté, de céder la place.

Cependant, Perez a certainement trouvé du bon dans une mauvaise situation après que Red Bull ait finalement décidé de le recruter pour donner à Max Verstappen et à l’équipe plus de puissance de feu dans la lutte contre la Mercedes.

Mais, en réfléchissant à l’année écoulée, Perez n’a aucun ressentiment persistant sur la façon dont les événements se sont déroulés chez Aston Martin, affirmant que ce qui s’est passé n’est qu’une partie du monde impitoyable qu’est la Formule 1.

La marchandise Red Bull est disponible à l’achat dès maintenant via la boutique officielle de la Formule 1

« Ce n’était pas une bonne nouvelle mais je ne dirais pas que c’était comme un point bas », a déclaré Perez à Sky F1.

«Je pense que les gens de l’extérieur pensent » oh, c’est un désastre « mais pour moi, ce n’était pas le cas, pour être honnête.

« Je pense que lorsque vous entrez en Formule 1, vous savez que ce n’est pas pour toujours et qu’un jour vous en sortirez.

« C’est la nature du sport et il faut juste s’y préparer. Vous devez juste lui donner tout ce que vous pouvez avec chaque opportunité et être heureux. »

Le Mexicain, désormais vainqueur de la course avec deux équipes différentes à l’ère du turbo hybride, pense toujours qu’il a encore une marge de progression chez Red Bull, surtout en ce qui concerne les qualifications.

Il a ajouté : « Nous faisons du bon travail mais je pense toujours que, de mon côté, je suis celui qui va le plus progresser dans les courses à venir. Nous avons fait beaucoup de choses dans les premières courses en équipe, mais il doit y en avoir plus à venir.

« Je pense surtout à Monaco Q3, nous avons manqué là-bas. Nous n’avions pas le rythme pour être en pole position mais nous n’aurions pas dû nous qualifier en P9. Cela a fondamentalement gâché notre week-end.

« C’est certainement le domaine dans lequel j’ai le plus de potentiel pour m’améliorer.

« Nous avons une bonne voiture et un package compétitif, mais nous ne pouvons pas oublier la concurrence.

« Nous ne semblons pas avoir seulement deux équipes comme avant. Désormais, ce sont trois, quatre équipes sur un week-end qui peuvent délivrer de bons résultats.

« Il est donc très important pour nous de tout faire correctement. »

Suivez-nous sur Twitter @Planet_F1, aimez notre page Facebook et rejoignez-nous sur Instagram !

Share