« Être le leader de la Vuelta est une sensation spectaculaire »

16/08/2021 à 18:51 CEST

.

L’Estonien Rein Taaramae (Intermarché Wanty), vainqueur de la quatrième étape à Picón Blanco et nouveau maillot rouge de la course, a avoué qu' »être le leader de la Vuelta est une sensation spectaculaire ».

« Être le leader d’un grand tour est le rêve de tout cycliste. J’avais gagné la Vuelta il y a 10 ans et maintenant je l’ai atteint à 34 ans et c’est une sensation spectaculaire, je suis très heureux de ce résultat », a-t-il déclaré. mentionné.

Taaramae a révélé que dans son équipe « ils sont fous » d’une victoire qui « est quelque chose de très grand », puisque « porter le maillot de leader est quelque chose dont on ne pouvait même pas rêver ».

Concernant la course, il a révélé que son directeur « lui a dit hier que l’escapade allait venir et qu’il fallait qu’il l’essaie » ; et qu’il avait déjà « attaqué » Picón Blanco « la dernière fois » qu’il l’avait téléchargé.

Il croit aussi que « La clé » de sa victoire a été l’attitude « de l’équipe Jumbo Visma », qu’il en aurait probablement été empêché « s’il avait voulu se déplacer pour (Primoz) Roglic », l’ancien leader, actuel vainqueur de la course et grand favori.

Taaramae a admis s’être « senti très confiant » dans l’évasion et a ajouté qu’il avait réalisé quelque chose qu’il « recherchait depuis longtemps », être le leader d’un grand par étapes, quelque chose qu’il « avait essayé » notamment. et était proche d’atteindre le Giro d’Italia. .

Share