Examen pour l’Espagne, qui n’introduira pas de changements contre la Croatie

28/06/2021 à 6h30 CEST

L’équipe espagnole a retrouvé les bons sentiments après avoir battu la Slovaquie (0-5) à Séville et, maintenant, dans un match où vous ne pouvez pas échouer, l’entraîneur de La Roja, Luis Enrique Martinez, n’envisage pas de faire des changements pour chercher le passeport vers les quarts de finale de la Eurocoupe. L’entraîneur asturien conservera le même onze que contre les Slovaques pour affronter le rude test contre Croatie aucune marge d’erreur. Le match se jouera au Parken de Copenhague.

Sur le papier, l’Espagne sortira avec Unai Simon dans le cadre, soutenu par une défense de quatre joueurs : Azpilicueta, qui a donné plus de force et de profondeur dans la voie de droite ; Eric Garcia, qui a transmis la sécurité à l’arrière et a donné une bonne sortie de balle ; Laporte, buteur de l’un des buts, et Jordi Alba, qui jusqu’à présent a tout joué et a donné une passe décisive.

Dans la zone large ce sera à nouveau Busquets, le capitaine, qui a déjà surmonté le positif au coronavirus, un acteur fondamental pour l’entraîneur, enveloppé par Koke, avec pour mission de « sécher » le madridista Modric, Oui Pedro, qui accumule également cent pour cent des minutes. A l’étage, les places seront pour Gérard Moreno, sur la droite; Morata, par le centre, et Sarabie, À gauche.

Attaque

En amont, cependant, le technicien pouvait entrer Torres de Ferran, auteur du quatrième but de Espagne contre Slovaquie, qui pourrait s’inscrire pour l’un des deux ailiers en raison de son profil plus polyvalent, de son nez marqueur et de son large catalogue de ressources.

Il y avait aussi des spéculations sur un retour possible de Morata au banc, bien que voyant la défense à tout prix Luis Enrique vers l’attaquant, il est hautement improbable qu’il perde sa place de titulaire.

Un rival en amont

La Croatie fera face au duel avec deux blessés très sensibles : Ivan Perisic, pour avoir été testé positif au coronavirus, et Dejan Lovren, la centrale, absente pour cause de sanction. En tout cas, l’équipe de Zlatko Dalic arrive au rendez-vous après être passée du moins au plus et offrir son meilleur visage lors du dernier match, contre l’Ecosse (3-1) à Glasgow.

L’équipe croate a sa force dans le large, avec trois joueurs très solides et efficaces comme Modric, Brozovic et Kovacic. En revanche, la Croatie, si elle atteignait les quarts de finale, égalerait son meilleur rôle dans un Championnat d’Europe, réalisé en Angleterre 1996 et Autriche-Suisse 2008.

Share