in

Expliqué: L’affaire du bureau du profit de Manipur et la loi de 2012 qui a été annulée par HC

À la fin du mois dernier, un député du Congrès de Manipur a déplacé le tribunal suprême pour demander une décision rapide du gouverneur dans cette affaire.

L’affaire du bureau de profit de Manipur a été répertoriée sur le site Web de la Cour suprême pour le 26 août. Bien que la décision ait été reportée à plusieurs reprises, un député du Congrès de Manipur à la fin du mois dernier a déplacé le tribunal suprême pour demander une décision rapide du gouverneur dans l’affaire.

Dans son plaidoyer, le député DD Thaisii a demandé à la Cour suprême d’ordonner à la Commission électorale de s’acquitter de son obligation constitutionnelle en vertu de l’article 192. Il a soutenu que cela est nécessaire pour maintenir la pureté de l’Assemblée législative de Manipur.

Quel est le cas?

Le gouvernement de Manipur avait promulgué la loi de 2012 sur le secrétaire parlementaire du Manipur (nomination, salaire et indemnités et dispositions diverses), qui autorisait le ministre en chef à nommer des députés au poste de secrétaire parlementaire avec le statut et le rang de ministre d’État. En 2017, 12 députés ont prêté serment en tant que secrétaires parlementaires, le jour où N Biren (ministre en chef) du BJP et son Conseil des ministres ont prêté serment d’office et de secret. Ces 12 députés étaient L Susindro, N Indrajit, Dr S Ranjan, S Subashchandra, K Robindro, Leishiyo Keishing, L Rameshwor, Th Satyabrata, H Dingo, Khasim Vashum, Awangbow Newmai et Asab Uddin. L’élévation a permis aux 12 députés de percevoir des salaires et des indemnités plus élevés.

Cependant, la loi de 2012 a été contestée devant la Haute Cour de Manipur. Le HC a annulé la Loi de 2012 sur le secrétaire parlementaire du Manipur (nomination, traitement et indemnités et dispositions diverses) et la Loi de 2018 abrogeant le Parlement du Manipur (nomination, traitement et indemnités et dispositions diverses) par son ordonnance rendue en septembre 2020. L’abolition de la loi a rendu le poste de secrétaire parlementaire des députés inconstitutionnel. Cependant, comme ils ont occupé deux postes pendant environ trois ans, le Congrès de Manipur a demandé au gouverneur Najma Heptulla de disqualifier ces députés pour avoir occupé des postes à but lucratif. Le gouverneur a ensuite demandé l’avis de la Commission électorale à ce sujet.

Les CE ont déclaré que puisque les lois étaient en vigueur lorsque les députés étaient en fonction, elles ne pouvaient pas être révoquées rétroactivement. Selon la règle, si un législateur occupe un bureau de profit, il ou elle encourt automatiquement la disqualification en vertu de l’article 191 de la Constitution de l’Inde.

Qu’est-ce qu’un bureau de profit?

‘Office of Profit’, comme son nom l’indique, est un bureau gouvernemental détenu par un député ou un député dont ils reçoivent des avantages financiers tels que des salaires et des avantages. Un député ou un député peut être disqualifié s’il exerce une fonction à but lucratif au sein du gouvernement de l’État ou du gouvernement central, à l’exception de la fonction exemptée par une loi adoptée par le Parlement ou la législature de l’État.

Obtenez les cours boursiers en direct de l’ESB, de la NSE, du marché américain et de la dernière valeur liquidative, du portefeuille de fonds communs de placement, consultez les dernières nouvelles sur les IPO, les meilleures introductions en bourse, calculez votre impôt à l’aide du calculateur d’impôt sur le revenu, connaissez les meilleurs gagnants, les meilleurs perdants et les meilleurs fonds d’actions du marché. Aimez-nous sur Facebook et suivez-nous sur Twitter.

Financial Express est maintenant sur Telegram. Cliquez ici pour rejoindre notre chaîne et rester à jour avec les dernières nouvelles et mises à jour de Biz.

Les petits échanges cryptographiques sud-coréens commencent à fermer et à suspendre les services ⋆ Crypto new media

Cassandra ‘Casey’ Johnston retrouvée morte: la police 10z virale