Extreme E aimerait accueillir Ferrari dans la série

Le fondateur d’Extreme E, Alejandro Agag, a déclaré que la série aimerait que Ferrari y participe à l’avenir.

La série avait déjà beaucoup de liens avec la Formule 1 lors de sa formation, avec Lewis Hamilton, Jenson Button et Nico Rosberg entrant tous dans les équipes.

C’est devenu le cas encore plus récemment lorsque il a été annoncé que McLaren participera à la série à partir de 2022.

Avec l’équipe britannique à bord, il n’y a plus de place que pour deux autres équipes pour rejoindre la grille, 12 étant le nombre maximum autorisé.

Alors que les indépendants et les constructeurs sont les bienvenus, Agag admet qu’il aimerait accueillir Ferrari, et avec la société italienne qui construit une supercar électrique pour la première fois, pense que c’est possible.

« Eh bien, bien sûr, j’adorerais avoir Ferrari », a déclaré Agag.

« Vous avez vu les nouvelles ces derniers temps que Ferrari va faire une Ferrari électrique. »

Les nouvelles de McLaren rejoindre était un gros problème pour le sport – ils devenaient la première équipe de F1 à le faire – d’autant plus que beaucoup s’attendaient à ce qu’ils participent plutôt à la Formule E.

En fait, Agag pense que c’était le plus grand moment de la série jusqu’à présent.

« La nouvelle est la plus importante de la courte histoire d’Extreme E », a-t-il ajouté.

« Je veux souhaiter la bienvenue à McLaren, je veux souhaiter la bienvenue à Zak [Brown] – eh bien, il est déjà dans le championnat – mais oui, nous aurons d’autres surprises, peut-être pour la saison deux.

«Nous attendrons car cette nouvelle est suffisamment importante pour nous donner l’élan. Extreme E, ce championnat grandit tout le temps, être si jeune et avoir déjà McLaren dans le championnat est incroyable donc j’espère que nous aurons bientôt des surprises.

Comme Agag l’a mentionné, le PDG de McLaren, Brown, a déjà des liens avec une équipe du sport, son équipe affiliée United Autosports s’associant à Andretti Autosport pour aligner Andretti United.

Néanmoins, il dit qu’il n’y aura pas de conflit d’intérêts.

« Je suis un partenaire silencieux, effectivement, dans United Autosports pour la gestion quotidienne de l’équipe », a-t-il déclaré.

« Pour moi personnellement, c’est ma détente, c’est mon golf lors d’un week-end de course si je ne fais pas mon travail de jour, donc je suis à 100% McLaren quand il s’agit d’activités de course.

« Donc, en ce qui concerne spécifiquement Andretti United Extreme, je les laisserai faire ce qu’ils font, c’est-à-dire diriger l’équipe et je me concentrerai à 100% sur les efforts de McLaren. »

Suivez-nous sur Twitter @Planet_F1, aimez notre page Facebook et rejoignez-nous sur Instagram !

Share