Facebook acquiert la société de jeux en réalité virtuelle de Seattle BigBox VR, créateurs de Population: One

Les co-fondateurs de Big Box VR Chia Chin Lee (à gauche) et Gabe Brown. (Photo . / Taylor Soper)

La startup de Seattle BigBox VR, la société à l’origine du jeu de réalité virtuelle multijoueur POPULATION: ONE, a été rachetée par Facebook.

Facebook a été attiré par BigBox en raison de la popularité de POP: ONE, qui est l’un des titres les plus performants de la plate-forme Oculus depuis son lancement l’année dernière et a généré 10 millions de dollars de revenus en quelques mois. Facebook et sa filiale Oculus axée sur la réalité virtuelle prévoient d’aider BigBox à accélérer sa vision du jeu ainsi que d’autres projets.

« Nous continuons d’investir dans du contenu qui favorise la connexion sociale, et nous pensons que POP: ONE offre cette expérience à la communauté VR à la pelle au sein d’une expérience de jeu super amusante », a écrit Mike Verdu, vice-président du contenu pour Facebook Reality Labs, dans un article de blog.

Les termes du contrat ne sont pas divulgués.

Il s’agit de la troisième acquisition par Facebook d’une entreprise de la région de Seattle – d’autres incluent Rel8tion (2011) et Atlas Solutions (2013) – et représente un autre studio de réalité virtuelle lancé par le géant de la technologie, ajoutant à ses achats de Downpour Interactive, Ready at Dawn, Sanzaru Jeux et Beat Games.

Facebook est déjà très présent dans la région de Seattle avec plus de 7 000 employés. Il dispose de deux bureaux Facebook Reality Labs dans la région.

Fondée en 2016, BigBox est dirigée par les co-fondateurs Chia Chin Lee, un vétéran de l’industrie du jeu qui a dirigé des équipes chez Sony et Disney, et Gabe Brown, qui a rencontré Chin Lee tandis que les deux ont créé un jeu Facebook populaire – Marvel: Avengers Alliance – à Studio de jeux Disney de la région de Seattle.

POP: ONE emprunte des mécanismes à des jeux de bataille royale populaires tels que Fortnite ou PlayerUnknown’s Battlegrounds qui ont été immensément populaires parmi les joueurs sur PC et console au cours des dernières années. C’est unique étant donné que le jeu est conçu pour la réalité virtuelle, permettant aux joueurs de grimper, de voler et de tirer comme s’ils le faisaient dans la vraie vie.

BigBox avait auparavant un partenariat avec Oculus Studios. Il prévoit de continuer à prendre en charge les plates-formes non Oculus, y compris les casques SteamVR tels que HTC Vive et Valve Index, et POP: ONE recevra des mises à jour régulières, selon un article de blog.

« Nous sommes entièrement concentrés sur POPULATION : ONE ! Nous avons beaucoup de projets, mais nous ne sommes pas encore prêts à partager les détails », lit-on dans le billet de blog.

BigBox compte environ 30 employés, selon LinkedIn. Toute l’équipe rejoindra Oculus Studios, y compris les fondateurs.

« BigBox VR est peut-être petit, mais il s’agit d’une équipe puissante et agile de vétérans de l’industrie du jeu qui maîtrise parfaitement la dualité de développement de jeux entre l’artisanat et le service en direct basé sur les données », a écrit Verdu dans son article.

La société a levé un tour d’investissement, amassant 5 millions de dollars il y a trois ans dans un tour de table dirigé par la société de capital-risque de Bay Area Shasta Ventures qui comprenait la participation de GSR Ventures et PSL Ventures.

Le premier titre de BigBox était Smashbox Arena, un jeu d’action VR en équipe autrefois décrit comme une expérience « Counter-Strike rencontre Mario Kart ». Cela a servi de test en quelque sorte pour voir comment le multijoueur en ligne fonctionnerait en réalité virtuelle.

La réalité virtuelle et augmentée n’a pas encore atteint le grand public comme certains l’avaient prédit, mais de grandes entreprises technologiques telles que Facebook et Apple continuent d’investir dans la technologie, et les investisseurs continuent de faire des paris.

Share