Fenerbahçe place le Real Madrid en quarts de finale

08/04/2021 à 21:52 CEST

.

Le Real Madrid avec une excellente défense et Performance avec Fabien Causeur, Nico Laprovittola et Gabriel Deck, a remporté une victoire importante sur le court de Fenerbahce par 67-93, ce qui en fait une équipe de barrage sans avoir à attendre d’autres résultats.

MARAIS

RMA

FENERBAHÇE, 67 ANS

(11 + 25 + 21 + 10): Nando De Colo (23), Dyshawn Pierre (4), Marko Guduric (7), Ahmet Duverioglu (3), Danilo Barthel (2) -partant cinq-, Lorenzo Brown (16) , Kyle Brandon O’Quinn (6), Kenan Sipahi et Jarrell Eddie (6).

REAL MADRID, 93 ANS

(23 + 26 + 18 + 26): Nicolás Laprovittola (18), Jeffery Taylor (1), Gabriel Deck (19), Alex Tyus (4), Walter Tavares (6) -partant cinq-, Fabien Causeur (20), Rudy Fernández (6), Alberto Abalde (3), Usman Garuba (2), Sergio Llull (8) et Trey Thompkins (6).

ARBITRES

Luigi Lamonica (Italie), Anne Panther (Allemagne) et Mario Majkic (Slovénie). Sans éliminé pour fautes personnelles.

INCIDENTS

Match correspondant à la 34e et dernière journée de la phase régulière de l’Euroligue masculine de basket-ball disputée à l’Ulker Sports and Event Hall (Istanbul).

Maintenant l’équipe espagnole Vous devrez attendre d’autres résultats pour savoir dans quelle position vous terminez et qui sera votre rival en quarts de finale de la compétition, avec le facteur champ contre dans tous les cas.

Le Real Madrid est sorti concentré, sachant ce qui était en jeu. Bon en défense et patient en attaque. Il a d’abord fermé les points des Turcs avec les défenses sur Nando de Colo et Marko Guduric, puis Nico Laprovittola a commencé à travailler l’avantage sur le tableau de bord, 5-10 (min.5).

Le rebond (6-10 pour Madrid à la fin du premier quart-temps), le triple (4/10 pour l’équipe madrilène et 0/2 pour l’équipe turque) et Les Les huit points de Laprovittola et le 2 de De Colo et le 0 de Guduric, expliquent le 11-23 avec lequel le premier acte s’est clôturé.

Au deuxième trimestre, Madrid est sorti comme un cyclone et avec les triples de Trey Thompkins et Fabien Causeur il a mis un +20 au tableau de bord (13-33, 12,10 m).

Une autre bonne nouvelle a été le départ de Sergio Llull après presque deux mois d’absence. Et il l’a fait comme toujours, avec 8 points et 2 triples d’affilée en un peu plus de cinq minutes et demie qu’il est resté sur la piste.

De Colo a mis l’équipe sur le dos et avec Lorenzo Brown, 12 points à la mi-temps, il était responsable du fait que le Real Madrid ne se rendait pas aux vestiaires avec un avantage plus confortable que 36-49 à la fin du deuxième trimestre.

Gabriel Deck a terminé un match sensationnel

| .

Les rebonds continuent d’être favorables aux visiteurs (13-17) et aussi les triples, 2 de 5 par 10 de 21. De plus, ils n’ont perdu aucun ballon dans les vingt premières minutes et ont diversifié le score avec 11 points de Causeur, huit de Laprovittola, huit de Llull et six de Thompkins.

A la reprise, mauvaise nouvelle pour les blancs sous forme de troisième personnel pour Tavares, même s’il savait avoir la patience nécessaire pour continuer à travailler et tenir hors de un Fenerbahce qui a offert beaucoup plus de résistance au Barça la semaine dernière, 42 à 58 (m.24).

Guduric et, surtout, De Colo (12 points dans cette troisième période), avec deux triplets consécutifs, ont resserré le score, 50-58 (m.25,30). ET Laprovittola réapparut pour marquer un triple de près de 9 mètres pour restaurer l’avantage sur dix points.

Causeur était un marteau pylône pour Fenerbahçe

| .

A la fin du troisième acte, 57-67 et tout reste à décider, Fenerbahce remportant son premier set, 21-18. Un triple de Deck était la carte de visite dans la salle de vérité de Madrid, 57-70, et un panier sous la jante de Causeur et un autre de Laprovittola ont porté le revenu à 17 points (57-74, m.31.20), ouvrant largement la porte des éliminatoires.

Madrid avait 25 points, 57-82, à 6 minutes de la fin, et a mis le verrou sur le match, dans lequel seul De Colo était un danger à Fenerbahce. Au final, victoire par 67-93, avec 19 triples marqués. Le Real Madrid est une équipe “ play-off ” à part entière.