Fernando Alonso à 40 ans ‘sûr’ qu’il battrait lui-même à 30 ans

Fernando Alonso est convaincu que son auto de 40 ans serait un meilleur coureur que la version qui a eu 30 ans.

L’Espagnol fête ses 40 ans à Budapest et une partie au Hungaroring, théâtre de sa première victoire en F1 en 2003, quelques semaines après avoir fêté ses 22 ans.

Le point de repère d’Alonso était l’un des principaux sujets de discussion dans le paddock lors de la journée des médias pour le Grand Prix de Hongrie et n’était pas passé inaperçu par son ancien rival Sebastian Vettel, qui était assis à ses côtés lors de la conférence de presse et n’a malheureusement pas eu l’effet souhaité avec un farce popper partie prévue.

Mais à part une accélération du rythme cardiaque après cette frayeur, le double ancien champion du monde pense qu’il est en excellente condition physique malgré son âge – soutenu par l’expérience qui fait de lui la meilleure version de lui-même en tant que compétiteur qu’il a été.

« Si je devais courir contre moi-même [from] Il y a 10 ans, je suis sûr que je le battrais maintenant, grâce à l’expérience et aux antécédents que vous avez maintenant », a déclaré Alonso lors d’une interview avec Sky F1.

« Je me sens un meilleur pilote, c’est sûr, et je n’ai toujours pas de cheveux gris et de problèmes dans le dos.

« Pour le moment, je ne profite que des avantages d’avoir 40 ans et non des inconvénients, mais cela peut changer en peu de temps ! Au moment où nous parlons maintenant, je ne me sens pas 40 ans, je me sens en forme, vif et prêt.

Découvrez toutes les dernières marchandises Fernando Alonso sur la boutique officielle de la Formule 1

Malgré cela, Alonso a plaisanté en disant qu’il ne serait pas opposé à manquer une longue marche sur piste lors de la première course après la pause estivale, le Grand Prix de Belgique, en raison d’une superstition qu’il a adoptée cette année.

Le pilote alpin a adopté une politique basée sur une marche sur piste le jeudi étant un présage chanceux qui se traduit par des points. S’il termine dans le top 10, il doit parcourir la piste avant la prochaine course. Mais la Belgique, avec ses ondulations et la longueur du circuit, est probablement la marche la plus ardue du calendrier.

« Ce n’est pas que je ne veuille pas marquer de points et ensuite le sauter pour la prochaine course ! » dit Alonso.

« Mais nous parlions ce matin et le prochain est Spa, qui est une piste de marche de 7 km, donc si nous ne marquons pas de points ici, nous y échapperons en quelque sorte !

«Mais non, nous voulons continuer à marquer des points et des points plus gros, si possible. Septième à Silverstone, c’était fantastique en termes de points pour l’équipe – les six premiers, les sept premiers sont de gros points pour nous en ce moment.

Share