Fernando Alonso critique ses rivaux pour avoir contourné le premier virage

Fernando Alonso est mécontent que certains de ses rivaux aient obtenu un avantage injuste en contournant le premier virage en Autriche.

Alonso a connu deux courses largement réussies sur le Red Bull Ring, réussissant à marquer des points dans les deux, terminant aux 9e et 10e places.

Il n’est cependant pas entièrement satisfait de la façon dont les choses se sont déroulées, estimant que ses résultats auraient pu être encore meilleurs si les autres pilotes n’avaient pas été autorisés à sauter le virage au départ uniquement pour gagner un avantage, à ses yeux.

« Nous avons couru ici deux fois, deux week-ends. J’étais le seul à dépasser les voitures au départ. J’ai freiné très tard pour le virage 1 à l’intérieur », a-t-il déclaré selon soymotor.com.

« J’ai dépassé Ricciardo et Leclerc cette fois et ils sont sortis de la piste et m’ont devancé. Et plus que cela, ils obtiennent le sillage de la voiture devant pour le virage 3.

« J’ai senti que c’était encore très injuste aujourd’hui. C’était le week-end dernier. J’étais devant eux à l’entrée du virage et j’étais à 50 mètres derrière Ricciardo à la sortie et j’étais le seul à avoir fait le virage. Vous vous sentez un peu stupide.

« Je pense que c’est écrit et il est assez clair que sur le premier tour, ils sont un peu plus flexibles sur les pénalités et les limites de piste parce que nous avons du mal, donc parfois vous êtes obligé de sortir de la piste parce qu’une autre voiture vous force à sortir, mais ce n’était pas le cas.

« Ils ont décidé de ne partir que pour la performance, pour pouvoir continuer à accélérer, ce n’est pas parce qu’il y a eu une bataille roue contre roue. »

Découvrez toutes les dernières marchandises Fernando Alonso sur la boutique officielle de la Formule 1

Ce n’était pas la seule chose dont Alonso était mécontent au Grand Prix d’Autriche, puisqu’il a raté la Q3 samedi après avoir été bloqué par Sebastian vettel.

Il pense que, si cela ne s’était pas produit, il aurait pu terminer dans le top cinq, mais il est encouragé de constater que, même après être tombé en P15 après le premier virage, il a quand même réussi à se frayer un chemin dans les points.

« Si j’étais parti de ma position réelle en qualifications, une cinquième ou une sixième place aurait été possible », a-t-il ajouté.

« Et aujourd’hui, en partant de la 14e, si j’étais 11e ou 12e au virage 1, j’aurais pu terminer septième ou huitième. C’était positif de voir ça.

« Aujourd’hui, en respectant les règles, nous étions 15e dans le virage 1. »

Suivez-nous sur Twitter @Planet_F1, aimez notre page Facebook et rejoignez-nous sur Instagram !

Share