Fernando Alonso : la pénalité de Vettel pour blocage ne suffira pas

Un Fernando Alonso furieux pense que Sebastian Vettel lui a coûté l’opportunité de marquer des points dans le Grand Prix d’Autriche.

L’Espagnol en était à son dernier run en Q2, dans le but de se frayer un chemin dans le top 10, lorsqu’il a été gêné par Vettel à l’approche du dernier virage du Red Bull Ring.

Vettel se préparait pour son dernier tour «chaud» de la séance de 15 minutes lorsque son Aston Martin a gêné l’Alpine, ruinant complètement les chances d’Alonso d’améliorer son meilleur temps.

Alonso a fait un geste en colère à Vettel, qui a présenté avec contrition une longue vague d’excuses alors qu’ils progressaient le long de la ligne droite des stands – l’Allemand n’ayant pas réussi son dernier run car il n’a pas passé le drapeau à damier à temps.

Quoi qu’il en soit, Vettel a atteint la Q3 où il a réalisé le huitième temps le plus rapide. Mais la pénalité infligée par les commissaires sportifs, qui l’avaient convoqué pour les voir, semblait peu susceptible de le faire tomber derrière Alonso, qui était 14e provisoire sur la grille.

C’était d’autant plus frustrant pour Alonso qu’il avait terminé troisième en Q1 – et n’a pas caché son opinion que son successeur chez Ferrari en 2015 avait ruiné son potentiel de course.

Découvrez toutes les dernières marchandises Fernando Alonso sur la boutique officielle de la Formule 1

« Je pense que nous avons perdu notre opportunité d’être demain P5 ou P6 sur la grille, donc une course différente », a déclaré Alonso à Sky F1 dans le paddock du Red Bull Ring.

« Maintenant, je suppose que nous ne marquerons pas de points demain. Quelle que soit la pénalité qu’ils donnent aux autres, ce n’est jamais assez, alors… c’est comme ça.

« C’était très mal géré par les gens devant et je suis déçu parce que je pense que nous avions le potentiel. C’était probablement notre meilleure voiture pour les qualifications cette saison et nous ne l’avons pas optimisée.

Lorsqu’on lui a demandé s’il y avait eu des discussions lors du briefing des pilotes sur le fait de ne pas retarder les concurrents qui sont sur des tours lancés, Alonso a ajouté : « Un peu, mais je pense que c’est très déroutant.

« Je pense que ça doit être du bon sens, ça doit être des sanctions sévères parce que ce n’est pas juste ce qui s’est passé aujourd’hui – très, très frustrant de perdre beaucoup de points demain et maintenant nous avons une course que nous pouvons oublier.

« Partir 14e, c’est fini, donc un autre week-end avec une situation un peu étrange pour nous. »

Suivez toute l’action du Grand Prix d’Autriche avec le live center PlanetF1

Share