Fernando Alonso lève le voile sur 2007 : « Lewis Hamilton n’est pas le problème »

Fernando Alonso a déclaré que Lewis Hamilton n’était pas la cause de ses problèmes chez McLaren lors de la tristement célèbre saison 2007, mais l’équipe l’était.

Il y avait une acrimonie croissante entre les deux au fur et à mesure que la saison avançait. La recrue britannique a dépassé les attentes et a disputé le championnat du monde lors de sa première année en Formule 1, contre le double champion en titre de l’époque.

La relation d’Alonso et Hamilton s’est depuis réchauffée, et l’Espagnol n’a pas tardé à dire que le passé était derrière eux.

« Absolument », a déclaré Alonso dans un Q&A avec Agencia ., cité par Marca. « De plus, il ne s’est rien passé avec Hamilton. C’était plus avec l’équipe, avec qui on avait nos différends.

« Il croyait certaines choses que l’équipe lui avait données et ne le lui avait pas donné. J’ai cru à certaines choses que l’équipe m’a données et ne m’a pas données. Et nous ne nous comprenions pas, mais il y avait toujours du respect entre nous – même sur la piste.

«Nous sortions le dimanche pour courir en pensant à ce que nous pensions, à l’intérieur, de l’équipe. Mais nous nous sommes toujours respectés sur la piste. Et nous avons toujours essayé de nous battre dur, mais avec respect.

Mais l’un des moments marquants de cette saison, pour de mauvaises raisons, a été le Grand Prix de Hongrie. La séance de qualification a vu Hamilton rompre un accord entre les deux pilotes en devançant l’Espagnol en piste lors de la séance pour prendre l’avantage – le Britannique menant le Championnat du monde de cette saison de deux points à ce moment-là.

Alonso a ensuite apparemment riposté en se tenant dans son stand pendant qu’il faisait le plein pour son dernier run de qualification, ce qui a empêché Hamilton de franchir la ligne à temps pour un autre tour lancé.

Cela avait été considéré comme un moment décisif dans la rupture de la relation entre les deux pilotes, mais Alonso a voulu clarifier les choses. Alors, que s’est-il passé exactement lors des qualifications ce jour-là ?

« Rien », a déclaré Alonso.

Rien?

« Rien. J’ai changé les pneus et je n’ai presque pas eu le temps. J’ai franchi la ligne d’arrivée en une seconde [left in the session].

Découvrez toutes les dernières marchandises Fernando Alonso sur la boutique officielle de la Formule 1

Les pitreries d’Alonso ce jour-là lui ont finalement valu une pénalité de cinq places sur la grille, sans explication complète de la raison pour laquelle cela s’est produit. Là-dessus, cependant, le double champion du monde est resté bouche bée.

« Oh, oui, eh bien. Il y a eu une pénalité. Oui, oui, c’est la pénalité que j’ai reçue en Hongrie cette année-là », a-t-il déclaré, mettant fin à cette série de questions.

Hamilton a remporté la course, tandis qu’Alonso a perdu plus de terrain en terminant P4 ce jour-là. L’Espagnol et Hamilton ayant tous deux raté le titre à un point de Kimi Raikkonen, il lui a été dit que certains pensaient que le championnat lui avait été effectivement «volé» en Hongrie – mais Alonso était plus pragmatique à ce sujet.

« Je ne sais pas, je ne sais pas », a-t-il déclaré lorsqu’on lui a demandé si le titre lui avait été enlevé en Hongrie. « Un championnat du monde a toujours des moments de va-et-vient. Le championnat du monde 2007 a été perdu d’un point ; et ce point était dans de nombreux endroits.

« Mais vous n’y pensez plus. Si vous pensez au passé, vous pouvez aussi penser que vous avez eu de la chance une fois que vous avez remporté les championnats du monde. »

Suivez-nous sur Twitter @Planète_F1, comme notre la page Facebook et rejoignez-nous sur Instagram !

Share