in

Fernando Alonso pense qu’il y a “plus à venir” après un bon départ

Fernando Alonso et Alpine ont connu une solide première journée de course à Budapest, et l’Espagnol pense que les choses peuvent encore s’améliorer.

Alonso a terminé FP1 en P6 au Hungaroring et est resté vers le haut du milieu de terrain dans l’après-midi, prenant P7. Son coéquipier Esteban Ocon était également assez haut, terminant respectivement en P11 et P4 en FP1 et FP2.

Dans l’ensemble, Alpine ressemblait à l’une des équipes de milieu de terrain les plus fortes, n’étant que l’une des deux à obtenir deux voitures dans le top 10 en FP2.

De plus, Alonso pense que les choses peuvent s’améliorer encore pour eux.

“Oui, ça allait”, a-t-il déclaré après la deuxième séance d’essais.

« Il faisait très chaud et humide aujourd’hui, donc c’était une journée très exigeante physiquement, pour les mécaniciens aussi et pour tout le monde dans l’équipe, mais nous avons réussi à terminer tout le programme, en testant les trois composés de pneus.

“Je pense que nous ne sommes pas encore totalement satisfaits de l’équilibre, donc il y a plus à venir et j’espère que demain nous pourrons voir plus de performances.”

Lors d’occasions précédentes cette saison, Alpine a semblé très solide lors des essais du vendredi avant de finalement se débattre quand cela compte, ne parvenant pas à se qualifier pour la Q3.

Compte tenu de cela, Alonso ne se laisse pas trop emporter par le rythme soutenu de sa voiture en Hongrie.

“Nous avons vu quelques week-ends où le vendredi semblait plus compétitif que ce que nous avons vu les samedis et dimanches”, a-t-il ajouté.

“Nous avons donc toujours les pieds dans le sol sachant que la Q3 est toujours un objectif important pour nous, et voyons ce que nous pouvons faire, mais oui, jusqu’à présent, tout va bien.”

L’un des principaux sujets de discussion du premier jour de course était les températures élevées, avec une surface de 64 °C à un moment donné en FP2.

Ocon pense que c’est la température la plus élevée qu’il ait jamais vue, et dit que cela rend les choses plus difficiles.

« Les conditions étaient très délicates avec la chaleur, ce qui doit être un record ici. Je n’ai jamais vu des températures de piste supérieures à 60°C dans ma carrière ! il a dit.

« C’est très difficile de gérer les températures chaudes et devoir gérer les pneus, les freins et la voiture est un gros exercice.

« Comprendre tout cela est essentiel, mais il semble que ce sera beaucoup plus frais demain. Aujourd’hui, nous étions compétitifs et la voiture était correcte sur le seul tour que nous avons fait sur Softs. C’est un début de week-end positif.

Hannah Roberts domine le BMX depuis 12 ans, maintenant elle est prête pour l’or olympique

Le bénéfice d’IOCL augmente de 211% pour atteindre 5 941 crores de roupies au premier trimestre grâce aux gains de stocks