Ferrari arrête tout développement sur son challenger 2021

Tous les regards se sont tournés vers 2022 chez Ferrari, la Scuderia confirmant qu’elle ne développe plus son challenger 2021 – le SF21.

Le SF21 a représenté des progrès au cheval cabré alors qu’ils sont sortis du fond marécageux de la bataille du milieu de terrain en 2020 et se sont propulsés dans un combat pour P3 dans le classement des constructeurs avec McLaren.

Mais, s’ils veulent éliminer leurs rivaux séculaires pour la première place derrière Red Bull et Mercedes en 2021, ils le feront avec à peu près la même voiture maintenant tout au long du reste de la campagne.

Avec une réinitialisation de la réglementation en cours en 2022, Ferrari souhaite disposer d’autant de temps et de ressources que possible pour travailler sur sa nouvelle voiture pour la saison prochaine.

Habillez-vous aux couleurs de Ferrari via la boutique officielle de Formule 1

« Du point de vue du développement de la voiture, nous avons déjà pris nos décisions », a déclaré Mekies via Formula1.com.

« Tout est en 2022, et il n’y aura pas de véritable mise à niveau à venir pour améliorer ces faiblesses [on the SF21].

« Cependant, vous pouvez toujours travailler sur les problèmes simplement en les comprenant mieux, et si vous les comprenez mieux, soit parce que vous les corrélez mieux, soit parce que vous comprenez simplement quelles sont les raisons pour lesquelles nous sommes un peu moins performants dans ces conditions, cela peut ouvrez la porte à des solutions que vous pouvez déjà appliquer.

De retour ici et maintenant au Grand Prix de France, Mekies s’attend à un week-end plus difficile après avoir vu son équipe décrocher des pole positions consécutives à Monaco et Bakou respectivement.

« Nous ne nous attendons pas à un week-end facile », a ajouté Mekies à Sky Italia.

« Nous avons dit en allant à Bakou que l’enchaînement des courses qui arrive maintenant est moins favorable aux caractéristiques de notre voiture.

« Cela signifie que nous avons vu plusieurs fois maintenant que nous sommes assez forts dans les virages lents.

« Un peu moins fort dans les virages à moyenne et grande vitesse.

« C’est une piste où il n’y a fondamentalement que des virages à moyenne et haute vitesse, il n’y a que deux points sur la piste en dessous des 100 km/h.

« Donc, c’est sûr que nous ne nous attendons pas à faire la pole, ce sera probablement un combat difficile au milieu de terrain, mais nous sommes ici précisément pour essayer de comprendre si nous avons fait des pas en avant ou non. »

Mekies a également été interrogé sur la position de Ferrari sur les retombées en cours des éruptions de pneus Pirelli à Bakou.

Une nouvelle directive technique mise à jour a été publiée par la FIA sur la surveillance des pneus et les niveaux de pression, ce que Mekies a salué.

« Nous sommes toujours satisfaits lorsque quelqu’un ajoute des commandes », a-t-il déclaré.

« Le nouveau TD ne change rien à la façon dont vous utilisez le pneu. Cela change le fait que la FIA a ajouté des contrôles pour s’assurer que la règle est respectée autant que possible.

« Donc si on respectait la règle avant, c’est totalement transparent pour tout le monde. Pour nous, en dehors du règlement, il est de notre responsabilité de donner à nos conducteurs une voiture sûre, c’est donc la première priorité.

Reportage supplémentaire de Luca Brambilla

Suivez-nous sur Twitter @Planet_F1, aimez notre page Facebook et rejoignez-nous sur Instagram !

Share