Ferrari contredit la revendication de Wolff que les équipes ont bloqué les sanctions sportives pour les violations du plafond budgétaire · .

Les équipes de Formule 1 n’ont pas bloqué l’introduction de sanctions sportives pour sanctionner les violations du plafond budgétaire, a déclaré le directeur de l’équipe Ferrari, Mattia Binotto, contredisant une affirmation de son homologue chez Mercedes.

Le PDG de Mercedes, Toto Wolff, a déclaré hier que trois équipes avaient voté contre l’imposition de sanctions sportives, telles que des déductions de points, à quiconque aurait enfreint le règlement financier introduit pour la saison 2021. Les équipes sont limitées à un niveau de dépenses de 145 millions de dollars, à quelques exceptions près.

“Un grand groupe d’équipes, sept équipes sur 10, a voté en faveur de l’introduction de sanctions sportives pour les infractions au plafond financier”, a déclaré Wolff hier.

«Pour le moment, il n’y a que des sanctions financières. Et trois équipes ont voté contre, disant que nous prendrions une sanction financière, mais nous ne voulons pas de sanction sportive. C’est un peu étrange.

“Pour le moment, il n’y a que des sanctions financières” – WolffWolff a déclaré que les équipes restent en discussion sur l’opportunité d’imposer des sanctions sportives pour les violations du plafond budgétaire.

«Je pense que le compromis que nous avons atteint maintenant est de comprendre pourquoi et quelles réglementations estiment-ils incomplètes ou inconfortables. L’objectif que nous nous sommes fixé est de régler le problème dans quelques semaines, puis tout le monde comprend que l’infraction à la réglementation sur le plafond financier doit être considérée comme la même chose que les infractions techniques en termes de sanctions sportives. »

Cependant, Binotto a insisté sur le fait que la F1 avait déjà accepté d’imposer des sanctions sportives à quiconque enfreindrait le plafond budgétaire.

Annonce | Devenez un supporter de . et passez sans publicité

“Je suis sûr que les remarques de Toto ont été mal citées, car il était également à la réunion de la commission F1 et il sait que ce n’est pas ainsi que la discussion s’est déroulée”, a déclaré le directeur de l’équipe Ferrari. «En fait, les sanctions sportives sont déjà présentes dans le règlement financier que nous avons voté en tant que Ferrari dans le [World Motor Sport Council] en 2019. »

Binotto a déclaré que les récentes discussions sur le maintien de l’ordre du plafond budgétaire concernaient les mesures à prendre en cas de découverte d’erreurs dans les documents soumis par les équipes pour prouver qu’elles se sont conformées aux règles.

«Ce qui a été discuté lors de la réunion – alors que de toute façon aucun vote formel sur ce sujet n’était à l’ordre du jour – ne s’appliquait qu’à toute éventuelle infraction de procédure, c’est-à-dire à d’éventuelles erreurs lors de la déclaration de toutes les transactions relatives au Règlement financier, pour lesquelles en fait, des sanctions sont déjà en place », a déclaré Binotto.

«Nous sommes tous d’accord pour dire que dans ce cas également, il devrait y avoir des sanctions sportives en cas d’infraction grave, mais nous et d’autres pensons qu’il est d’abord nécessaire de clarifier tout doute éventuel sur les lignes directrices, une tâche dans laquelle nous sommes tous impliqués. la FIA et qui, nous l’espérons, sera achevée dans les plus brefs délais. On espère que ces clarifications et un nouveau vote ultérieur en faveur des sanctions sportives auront lieu, espérons-le, avant la fin du mois de mai. »

Annonce | Devenez un supporteur et passez sans publicité

Grand Prix du Portugal 2021Parcourir tous les articles du Grand Prix du Portugal 2021

Partagez cet article . avec votre réseau: