Ferrari doit “ reconnaître les faiblesses et y remédier ”

Mattia Binotto est catégorique que l’objectif de Ferrari dans le championnat de cette année n’est pas de terminer troisième, mais plutôt de réparer tout ce qui a mal tourné la saison dernière.

Ferrari a connu une période torride en 2020, à court de puissance avec un moteur qui avait été paralysé par les directives techniques de 2019, perdant en aérodynamique et surmontant tout cela avec trop d’erreurs de l’équipe.

Cette année a déjà vu un vaste revirement de forme avec l’écurie italienne affichant à nouveau une vitesse en ligne droite décente et faisant moins d’erreurs de stratégie, ce qui les a mis en mesure de se battre pour la troisième place du championnat des constructeurs.

Cela, cependant, n’est en aucun cas «notre objectif principal», a déclaré Binotto à Auto Motor und Sport.

«Ce qui est plus important, c’est que nous prouvons que nous pouvons nous améliorer dans tous les domaines. Aérodynamique, châssis, moteur, équilibre, arrêts aux stands.

«Quand je regarde les premières courses, nous étions parmi les meilleurs aux arrêts aux stands. Seules deux équipes ont totalisé tous les arrêts aux stands, soit une moyenne de moins de trois secondes. Nous sommes l’un d’entre eux.

«La mentalité que chaque détail compte est de retour. Nous sommes capables de reconnaître nos faiblesses et d’y remédier.

«Rien ne se passe du jour au lendemain, mais nous sommes sur la bonne voie pour revenir au sommet.»

Il est cependant heureux de voir Ferrari à la recherche du meilleur des autres, pensant que Ferrari ne serait pas en mesure de faire autant de progrès qu’ils l’ont réussi.

«C’était ce que j’espérais», a-t-il déclaré. «Que ce soit plus ou moins que prévu est une réponse inutile.

«Il est important pour moi que nous puissions à nouveau nous fier à nos données. La corrélation avec le circuit est à nouveau correcte. Nous avons bien travaillé sur nos points faibles de l’année précédente – la traînée aérodynamique élevée de la voiture, la puissance du moteur, la stabilité aérodynamique, l’appui en général. Voilà pourquoi je suis content.

«Nous sommes dans les temps pour le début de la saison.»

Équipez-vous aux couleurs de Ferrari via la boutique officielle de Formule 1

Alors que Mercedes et Red Bull se battent pour le championnat de cette année, McLaren conserve la troisième position avec 65 points, Ferrari cinq derrière.

Alpine, cinquième, n’a que 15 points.

Interrogé pour savoir si la bataille pour la cinquième pourrait rejoindre la lutte pour la troisième, l’Italien a déclaré: «Je ne pense pas qu’il y ait deux groupes. Les écarts sont si petits qu’un tracé de piste différent, une petite erreur, un pilote qui n’obtient pas le tour idéal peut vous coûter autant de positions que possible.

«Je m’attends à des combats rapprochés avec tout le monde dans ce groupe. Il est trop tôt pour dire s’il existe un ordre hiérarchique particulier. »

Suivez-nous sur Twitter @ Planet_F1 et aimez notre page Facebook