Ferrari manquait de « 20 ch par rapport à McLaren » à Monza

Le patron de l’équipe Ferrari, Mattia Binotto, a déclaré qu’il était clair que la Scuderia était en baisse de puissance par rapport aux voitures McLaren à moteur Mercedes à Monza.

Mais, ajoute l’Italien, ce n’est pas une raison d’être « en panne », car Ferrari travaille déjà sur une solution.

Charles Leclerc de Ferrari a reniflé le podium du Grand Prix d’Italie, le pilote monégasque occupant la deuxième place lorsque la course a repris après une voiture de sécurité pour Max Verstappen et l’accident de Lewis Hamilton.

Il a immédiatement dû se mettre sur la défensive, essayant de contenir Lando Norris, mais cela n’a pas duré longtemps, le pilote McLaren prenant la deuxième place dans la Curva Grande.

Trois tours plus tard, il était également derrière Sergio Perez et Valtteri Bottas, en cinquième position.

Leclerc est resté P5 mais a été élevé à la quatrième place après que Perez a été pénalisé. Carlos Sainz a marqué un double point pour Ferrari, ramenant son SF21 à la sixième place.

Dit par Sky Italia que Ferrari avait un « déficit de 20 ch par rapport à McLaren », Binotto a répondu : « Je pense qu’aujourd’hui nous l’avons vu.

« Nous savons qu’il était présent, cela ne doit pas nous faire sombrer, nous y travaillons beaucoup, également en vue de la saison prochaine. Le développement est également bien engagé.

« C’est clair que c’est dommage de perdre des points, mais une course comme celle-ci doit nous remonter le moral pour ce que nous avons fait. C’était une course solide en général, un bon pilotage de la part des pilotes, la stratégie, l’arrêt au stand. Dans l’ensemble, c’est bon.

Il a ajouté : « Le rythme était bon, surtout dans le premier secteur. La deuxième chicane, Roggia et Lesmo, je dois dire, étaient bonnes.

« A la sortie d’Ascari on souffrait un peu, puis on perdait de la vitesse dans cette ligne droite, y compris la Parabolica pour arriver jusqu’au virage 1.

« Alors disons que la dernière ligne droite et la première ligne droite, c’est là où nous étions les plus vulnérables et en difficulté ce week-end. Et nous avons payé pour cela au redémarrage et avec les dépassements. »

Habillez-vous aux couleurs de Ferrari via la boutique officielle de Formule 1

Avec Daniel Ricciardo remportant le grand prix devant Norris, McLaren remonte à la troisième place du championnat des constructeurs, 13,5 points devant Ferrari.

Binotto ne voit aucune raison pour que Ferrari ne puisse pas « inverser » le déficit avant la fin de l’année.

« Nous nous attendions à un week-end difficile pour nous, dans l’ensemble P4 et P6 est un résultat solide », a-t-il déclaré. « Alors félicitations à McLaren, aujourd’hui, ils ont marqué tous les points, tant mieux pour eux.

« De notre côté, nous nous concentrons [on ourselves], nous étions vulnérables au redémarrage après le Safety Car, nous nous faisions dépasser. Je dirais que cela peut arriver pour ce que nous savons être encore un peu notre faiblesse, donc la vitesse de pointe, la puissance et les performances du moteur. »

Il a ajouté : « Je pense que McLaren s’adapte bien à cette piste, également l’année dernière, ils ont fait un excellent week-end.

« Oui, on peut inverser, il n’est pas dit qu’à la fin il peut y avoir des pistes qui peuvent mieux nous convenir. Ensuite, nous ferons toujours de notre mieux. Il y a des pistes où nous nous attendons à bien faire.

Reportage supplémentaire de Luca Brambilla

Verdict PlanetF1

Share