Ferrari pense que le nouveau groupe motopropulseur a comblé l’écart avec le meilleur de la F1, « pas si dramatique »

Reconnaissant que le nouveau moteur de Ferrari a toujours un déficit par rapport au PU de Mercedes, Mattia Binotto pense que ce n’est « plus si dramatique ».

Avant le gel du moteur de l’année prochaine, Ferrari a terminé ses mises à jour pour le groupe motopropulseur le mois dernier.

Charles Leclerc l’a fait ses débuts au Grand Prix de Russie avec Carlos Sainz compte tenu de la mise à niveau en Turquie, et les deux Ferrari en ont été équipées pour la première fois au Grand Prix des États-Unis.

Ferrari a devancé McLaren dans deux de ces trois courses, n’ayant échoué qu’en Russie, où la pluie en fin de course a surpris Leclerc et empêché le pilote monégasque de marquer des points.

Au Grand Prix des États-Unis, chacune des deux Ferrari a terminé devant une McLaren, Leclerc battant Daniel Ricciardo et Sainz devant Lando Norris.

Avec leur déficit par rapport à McLaren à 3,5 points avec cinq courses restantes, Binotto dit que le système hybride amélioré de Ferrari est un « grand pas » en avant.

Il a déclaré sur le site officiel de la F1 : « La puissance est toujours disponible avec la ligne droite, donc vous obtenez l’avantage au début de la ligne droite et aussi à la fin.

« Je pense que la façon dont nous pouvons quantifier, si nous regardons ce week-end, nous utilisions une force d’appui maximale, mais nous avons en quelque sorte égalé la vitesse des autres, ou presque égalé la vitesse des autres.

« Si vous considérez l’année dernière, c’est un très grand pas en avant. Nous savons toujours qu’il y a un écart avec le meilleur moteur aujourd’hui mais nous pensons que cet écart n’est pas si dramatique… »

Le patron de l’équipe italienne s’est félicité du double gain de points de Ferrari sur le Circuit of The Americas, une piste dont les caractéristiques ne conviennent pas à leur voiture.

« Sur le papier, il [COTA] n’était pas un circuit qui convenait évidemment à notre voiture, c’est pourquoi je suis satisfait des progrès que nous avons vus dans les dernières courses, certainement aidés par le groupe motopropulseur en qual et en course et cela me donne confiance aussi pour les prochaines courses,  » dit Binotto.

« Si vous regardez de manière générale cette saison, McLaren a toujours été très compétitif dans les virages à vitesse moyenne à élevée et c’était encore le cas à Austin », a-t-il poursuivi.

« Mais je pense que si je regarde les performances globales du week-end, nous étions devant eux.

« C’était [evident] en qualite et Charles… terminait 35 secondes devant Ricciardo.

« De manière générale, dans l’équilibre général du tour, nous étions clairement les plus rapides ce week-end.

« C’est pourquoi je trouve dommage que Carlos n’ait pas été en tête à la fin de la course avec Charles.

Share