Ferrari “ trop ambitieuse ” avec Norris sous-titrée

Le patron de Ferrari, Mattia Binotto, a déclaré que l’impatience de l’équipe en essayant de dépasser Lando Norris leur a coûté cher au Grand Prix du Portugal.

La Scuderia espérait faire une troisième course consécutive avec les deux Ferrari dans les points, mais la course s’est terminée à Portimao après que Carlos Sainz ait glissé sur le terrain le jour de la course.

Parti P5 sur la grille, Sainz, le pilote de qualification le plus rapide en dehors de la bataille avant Mercedes / Red Bull, finirait en dehors des points en P11 à cause d’une erreur de stratégie de Ferrari.

Une première tentative d’effectuer le dégagement sur Norris via les stands a finalement transformé Sainz en un peu un canard assis et Binotto a admis que l’équipe était un peu trop impatiente, trop ambitieuse, d’essayer d’en obtenir un sur leurs principaux rivaux pour P3 cette saison, McLaren .

“C’est sûr que nous rentrons chez nous déçus de cette course”, a déclaré Binotto à Sky Italia.

«Nous voulions un meilleur résultat. Portimao aurait pu nous favoriser par rapport à nos concurrents mais ça ne s’est pas passé comme ça.

Déjà en qualifications, nous n’avons pas été parfaits, avec Charles par exemple. Et en course, si je pense qu’au premier relais, Carlos était dans l’ensemble aussi rapide que Norris, peut-être un peu plus.

«Ensuite, nous avons essayé une contre-dépouille qui n’a pas fonctionné. Au contraire, cela a mis Carlos en difficulté pour le reste de la course.

«Il a dû pousser trop tôt et trop avec les pneus moyens. Il avait beaucoup de grain, ce qui l’a poussé hors de la zone des points.

«Nous avons été trop ambitieux en voulant dépasser Norris à ce moment de la course, alors que nous aurions pu être plus patients.

«La course était encore longue, on pouvait attendre. Peut-être qu’à ce moment-là, nous avons exagéré notre ambition de vouloir dépasser Norris.

Équipez-vous aux couleurs de Ferrari via la boutique officielle de Formule 1

C’était la première fois que Sainz sortait des points depuis son accident au premier tour au Grand Prix de Russie 2020 et lui aussi a mis ses éventuels problèmes de course sur le compte de la stratégie.

«Honnêtement, le rythme de course tout au long du week-end était bon», a expliqué Sainz.

«Je ne pense pas que le rythme de course soit le problème, c’est juste que nous nous sommes trompés avec la stratégie de pousser les pneus et que nous n’avons pas fait les choses correctement aujourd’hui.

«Il avait également l’air décent jusque-là. Nous mettions la pression sur Lando et nous avons opté pour le dégagement et malheureusement, nous ne l’avons pas fait tenir.

«Nous sommes sortis derrière une Williams, j’ai dû pousser très fort pour essayer de faire le dégagement et nous avons ouvert le grain sur le pneu moyen», a-t-il ajouté.

«Nous savons à quel point ces trois tours au début de chaque relais sont importants et j’ai poussé comme un enfer pour essayer d’obtenir le dégagement sur Lando et avec le recul, c’était trop de pousser trop tôt, et d’essayer trop fort d’essayer d’obtenir une position. – et avec le recul, nous n’aurions pas dû y aller.

Reportage supplémentaire de Luca Brambilla

Suivez-nous sur Twitter @ Planet_F1, aimez notre page Facebook et rejoignez-nous sur Instagram!