Forcé de vendre sa voiture pour payer les dettes de son jeune fils avec l’App Store | La technologie

Un garçon de sept ans dépense 1 800 $ en une seule après-midi en jouant à Dragons: Rise of Berk sur l’iPhone de son père.

Les téléphones portables ne sont pas pour les enfants, du moins dans la plupart des cas, car non seulement ils ont un accès Internet qui n’est pas recommandé pour certains âges, mais parce que de nombreuses applications que nous avons sur nos appareils mobiles, même si elles ont une version gratuite, Oui, ils peuvent avoir des microtransactions facilement accessibles pour les plus petits.

Eh bien, un médecin du Royaume-Uni a été contraint de vendre son véhicule Toyota Aygo pour rembourser les dettes de son fils auprès de l’Apple Store, et cela a peut-être servi de leçon de vie.

Plus précisément Muhammad Mutaza, 41 ans, de Colwyn Bay, au nord du Pays de Galles, reçu une première facture iTunes de 1 289,70 £, environ 1800 $ en raison de factures liées aux paiements dans le jeu appelé Dragons : L’Ascension de Beurk, l’un des plus populaires aujourd’hui.

L’histoire, du Daily Mail, prétend que le fils de Mohamed, Ashaz, Ce montant économique a été dépensé sur le jeu vidéo accumulant pas moins de 29 transactions Ils allaient de 1,99 £ à 99,99 £.

Comme le croit le père, l’enfant aurait mémorisé le mot de passe pour accéder à son propre iPhone en regardant par-dessus son épaule Et il n’a découvert les achats que quelque temps plus tard, lorsqu’il a vu toutes les factures dans un compte de messagerie secondaire, celui lié à son App Store.

Alors qu’Apple a finalement remboursé 207 £ à ce sujet, il semble qu’il n’émettra pas le remboursement intégral. iOS dispose de suffisamment de contrôles parentaux pour que les parents sachent les configurer et que leurs enfants ne puissent pas faire ce type d’achat.

La première conséquence de la dette précitée auprès de l’Apple store, est que Mutaza a dû vendre sa Toyota Aygo pour couvrir le coût de la facture, et son idée est d’intenter une action en justice contre Apple elle-même pour récupérer le reste de l’argent.

Les différentes versions d’iOS ont l’un des contrôles parentaux les plus reconnus, et pourtant il existe la fonction « demande d’achat », qui, selon Apple, est activée par défaut pour les enfants de moins de 13 ans.

Le fait est qu’il semble que l’enfant ait emprunté l’iPhone au père lui-même et y ait accédé avec le mot de passe qu’il avait mémorisé. On va voir maintenant si Apple décide définitivement de rembourser le reste de la somme, ou considère que dans ce type de cas ce sont les parents qui sont vraiment responsables.

Share