Frais de spectre : le ministère des Télécommunications abolira le taux plancher de 3 %

La décision à court terme – si des enchères 5G ont lieu l'année prochaine en mars – aiderait Bharti Airtel et Reliance Jio à réduire leur paiement SUC.  Cependant, un gain similaire peut ne pas être obtenu par Vodafone Idea.La décision à court terme – si des enchères 5G ont lieu l’année prochaine en mars – aiderait Bharti Airtel et Reliance Jio à réduire leur paiement SUC. Cependant, un gain similaire peut ne pas être obtenu par Vodafone Idea.

Le ministère des Télécommunications (DoT) supprimera le taux plancher de 3% du revenu brut ajusté (AGR) pour que les opérateurs paient leurs frais d’utilisation du spectre (SUC), une décision qui, à long terme, rendrait ces paiements nuls pour les opérateurs pour l’ensemble de leur spectre.

« Nous supprimerons le plancher de 3% et progressivement les frais SUC continueront de baisser, devenant effectivement nuls à long terme, car les opérateurs continuent d’acheter plus de spectre », a déclaré un responsable du DoT.

La décision à court terme – si des enchères 5G ont lieu l’année prochaine en mars – aiderait Bharti Airtel et Reliance Jio à réduire leur paiement SUC. Cependant, un gain similaire peut ne pas être obtenu par Vodafone Idea.

En effet, Bharti et Jio pourront acheter plus de spectre car leur trésorerie est saine, mais Vodafone peut être limité en raison de ses finances tendues.

La suppression de la clause fixant un taux plancher de 3% est nécessaire pour donner effet au paquet d’allègement des télécommunications récemment annoncé, où en plus de fournir un moratoire de quatre ans aux opérateurs sur leurs redevances AGR et de spectre, le gouvernement a également déclaré qu’il y aurait pas de SUC sur le spectre acquis lors d’enchères futures.

Cette disposition ne peut être effective que si le plancher de 3 % est supprimé, car il n’est pas possible de séparer les revenus des différentes bandes de fréquences. Dans le passé, un comité du DoT a déclaré que les mêmes bandes de spectre sont utilisées pour fournir différents services, donc la ségrégation n’est pas possible et si elle est autorisée, il y a de fortes chances d’arbitrage avec les opérateurs affichant des revenus dans les bandes où le SUC est inférieur ou nul. Par exemple, le spectre 4G actuellement avec les opérateurs sera utilisé pour les services 5G une fois qu’ils auront acquis plus de spectre dans cette dernière bande lors des futures enchères. Comment alors identifier quel spectre, acquis à quel moment, est utilisé pour fournir quels services ?

Bien que le paquet télécom parle de supprimer le SUC uniquement sur le spectre acquis lors des futures enchères comme celle de la 5G, si le plancher de 3% est aboli, au fur et à mesure que les opérateurs acquièrent plus de spectre lors des futures enchères, leur SUC deviendra nul sur l’ensemble de l’exploitation.

Cela est dû à une formule moyenne pondérée complexe pour calculer le SUC des opérateurs qui ont un mélange de spectre attribué administrativement et acquis par le biais d’enchères. Reliance Jio, qui a tout son spectre d’enchères, paie un SUC fixe de 3% sur l’ensemble de son spectre, mais des opérateurs comme Bharti Airtel et Vodafone Idea paient environ 4,5 à 5% car ils ont un mélange de deux.

La formule moyenne pondérée a été conçue de telle sorte qu’avec le temps, au fur et à mesure que les opérateurs acquièrent plus de spectre dans le cadre d’enchères, leur SUC passerait de 4,5-5% à 3%, par exemple. Il aurait ainsi pu descendre même en dessous de 3% sur une période de temps à mesure que le quantum de spectre mis aux enchères augmentait, donc pour protéger ses revenus, le gouvernement a fixé un plancher de 3% en 2016.

« La moyenne pondérée des tarifs SUC sur l’ensemble du spectre attribué à un opérateur (qu’il soit attribué administrativement, par le biais d’enchères ou par le biais d’échanges) dans toutes les bandes de spectre d’accès, y compris le spectre d’accès sans fil à large bande dans la bande 2 300 MHz/2 500 MHz acquis lors des enchères de 2010, doit être appliquée pour facturant SUC sous réserve d’un minimum de 3% de l’AGR à l’exclusion des revenus des services filaires », lit-on dans la notification du DoT sur le sujet.

Obtenez les cours boursiers en direct de l’ESB, de la NSE, du marché américain et de la dernière valeur liquidative, du portefeuille de fonds communs de placement, consultez les dernières nouvelles sur les IPO, les meilleures introductions en bourse, calculez votre impôt à l’aide de la calculatrice de l’impôt sur le revenu, connaissez les meilleurs gagnants, les meilleurs perdants et les meilleurs fonds d’actions du marché. Aimez-nous sur Facebook et suivez-nous sur Twitter.

Financial Express est maintenant sur Telegram. Cliquez ici pour rejoindre notre chaîne et rester à jour avec les dernières nouvelles et mises à jour de Biz.

Share