Gene Simmons teste positif pour COVID-19, KISS prend une décision majeure en matière de tournée

Le leader de KISS, Gene Simmons, a été testé positif au COVID-19, ce qui a conduit le groupe à reporter davantage de dates de concerts lors de sa tournée End of the Road. Le groupe a fait l’annonce sur les réseaux sociaux mardi 31 août. « Gene Simmons a maintenant été testé positif et présente des symptômes bénins », ont déclaré les rockers dans un communiqué. « Le groupe et l’équipe resteront à la maison et s’isoleront pendant les 10 prochains jours et les médecins ont indiqué que la tournée devrait pouvoir reprendre le 9 septembre au FivePoint Amphitheatre à Irvine, en Californie. »

Simmons n’est que le dernier membre du groupe à avoir contracté le virus. Il y a quelques jours à peine, le 26 août, Paul Stanley a également révélé qu’il avait été testé positif pour le coronavirus. « Mes symptômes COVID étaient LEGERS par rapport à beaucoup d’autres et laissez-moi vous dire … Cela m’a donné un coup de pied— », a-t-il déclaré. « C’est fini maintenant. » À la lumière du test positif, le groupe a annulé sa performance ce soir-là.

Avant d’attraper COVID, Simmons a partagé ses réflexions sur le vaccin ainsi que certains politiciens du Texas et de la Floride qui ont diffusé de la désinformation concernant les développements de la pandémie de coronavirus et interdit les mandats de masque. « Écoutez toujours le CDC et les médecins – pas des politiciens stupides », a-t-il déclaré dans une interview à 95,5 KLOS, s’en prenant à certains législateurs républicains. Cependant, il a clarifié : « Ce ne sont pas tous les politiciens – les politiciens pervers et égoïstes d’un certain parti qui sont plus intéressés à être réélus qu’à sauver des vies… Les politiciens du Texas et de Floride – pervers, égoïstes , juste idiot. »

« L’idée que quelqu’un dise: » C’est mon corps et mon choix « est tellement idiote », a-t-il poursuivi, faisant référence à ceux qui choisissent d’ignorer l’importance de porter des masques et de se faire vacciner conformément aux recommandations du CDC étant donné l’augmentation des cas dus à la variante Delta. « Quelle liberté ? La liberté d’infecter tout le monde ? Il a demandé. « Sept cent mille Américains – à peu près – sont morts à cause de COVID. Bien sûr, cela devrait être une loi. »

Share