George Galloway se dispute avec un journaliste de Channel 4 alors que l’interview se termine maladroitement « Descends du bus ! » | Politique | Nouvelles

La journaliste de Channel 4, Liz Bates, s’est entretenue avec le chef du Parti des travailleurs de Grande-Bretagne, George Galloway, de sa campagne avant les élections partielles de Batley et Spen. Mais les choses ont pris une tournure délicate lorsqu’on a demandé à George Galloway son avis sur les « tactiques d’intimidation » prétendument utilisées par ses partisans contre ses rivaux politiques. M. Galloway a été offensé lors de l’interrogatoire, déclarant que son interview était pleine d' »attaques personnelles » avant de conclure et de dire aux journalistes de quitter son bus de campagne.

S’exprimant sur Channel 4 News, Mme Bates a évoqué des informations selon lesquelles des partisans de M. Galloway se livraient à des actes d’intimidation.

La séance a eu lieu avant que la séquence vidéo de la candidate travailliste Kim Leadbeater ne devienne virale, montrant un groupe d’hommes la chahutant et la pourchassant.

M. Galloway a condamné la vidéo en déclarant que les personnes impliquées n’avaient rien à voir avec lui.

Mme Bates a demandé: « Nous avons parlé aux travaillistes aujourd’hui qui disent que vos tactiques de campagne sont, comment dire cela, désagréable, intimidant, voyou, c’est ce que les gens ont dit. »

M. Galloway a rapidement rétorqué: « Ils diraient que, comme le dit le Mail on Sunday, Dan Hodges, tous les stratèges conviennent que Galloway mange du travail vivant.

« Alors qu’est-ce que tu veux qu’ils fassent, me jeter des fleurs ?

Plus tard, Mme Bates a évoqué la tactique et a demandé si M. Galloway les condamnerait.

Il a déclaré: « Je n’ai aucune preuve de cela, mais s’il y a de tels messages, ils ne viennent pas de moi ou de ma ou de ma campagne.

M. Galloway a ensuite été entendu dire: « Même selon les normes de Channel 4, c’était une mauvaise interview. »

M. Galloway s’est entretenu avec Express.co.uk et a prédit que le parti travailliste finirait troisième car il pense qu’il n’y a pas beaucoup de partisans travaillistes dans la circonscription.

Il a déclaré: « Je parle d’un vote extrêmement faible. Pas aussi mauvais que ce que les travaillistes ont réalisé lors des récentes élections partielles de Chesham et Amersham, mais pas beaucoup mieux.

« Par conséquent, c’est entre moi et les conservateurs et je suis absolument sûr que nous serons premier ou deuxième. »

Le politicien bénéficie d’un fort soutien de la communauté musulmane, qui représente 20% des électeurs de Batley et Spen.

Un sondage Survation place M. Galloway avec 6 pour cent des voix, les travaillistes à 41 pour cent et les conservateurs à 46 pour cent.

Les experts politiques pensent que la division du vote travailliste par M. Galloway sera suffisante pour donner le siège aux conservateurs.

M. Galloway s’est également présenté aux élections parlementaires écossaises en mai sur un manifeste pro-syndical, mais n’a obtenu aucun siège.

Share