George Russell « ne sent tout simplement pas » Williams FW43B au GP d’Italie

George Russell a admis qu’il ne « sentait » pas encore la Williams FW43B après les qualifications pour le Grand Prix d’Italie.

Le groupe motopropulseur Mercedes n’a pas été en mesure de donner un coup de pouce à Williams car Russell n’a échappé à la Q1 que grâce à Yuki Tsunoda qui a vu son meilleur temps supprimé pour les limites de la piste.

Et il n’y aurait pas de miracle en Q2, avec Russell prêt à commencer les qualifications de sprint à Monza à partir de la P15.

C’est une position à laquelle Russell s’attendait, le Britannique affirmant que son équipe « a retourné la voiture » à la suite d’un FP1 difficile, bien qu’il ne clique toujours pas avec la voiture sous lui.

Interrogé par les journalistes sur le déroulement des qualifications, Russell a répondu : « Pour être honnête, c’est vraiment difficile, je pense que le week-end de course de sprint, si vous vous lancez dans la course, vous êtes dans une très bonne position.

« Comme nous l’avons expérimenté à Silverstone, vous pouvez simplement partir en quali et construire sur cela, mais nous n’étions nulle part en FP1, nous avons renversé la voiture pour les qualifications.

«Et je pense que nous sommes dans une position raisonnable pour demain, mais nous ne le sentons tout simplement pas vraiment.

« Nous avons apporté cet aileron arrière maigre Monza pour éliminer la traînée, mais nous avons juste du mal à le régler vraiment, alors j’espère que nous serons dans une meilleure position pour la course de demain. »

Bien que les voitures soient désormais en parc fermé, Russell espère que les changements mineurs qui peuvent être apportés conduiront à une amélioration, avec encore une heure d’essais avant les qualifications pour le sprint.

« J’espère que cela nous permettra de comprendre un peu plus ce dont nous avons besoin », a déclaré Russell à propos du temps d’entraînement restant.

« La seule chose que vous pouvez changer est le volet d’aile avant, qui est toujours très important sur une piste comme celle-ci quand vous avez si peu d’appui.

« Mais il y a encore beaucoup de virages rapides, donc croisons les doigts, cela nous aidera peut-être, mais je pense que nous ne sommes pas aussi compétitifs que nous l’aurions espéré. »

F1 TV offre aux lecteurs de PlanetF1 10% de réduction sur les abonnements mensuels et annuels ! ! Afin de réclamer cette réduction fantastique, cliquez sur le lien suivant et utilisez le code promotionnel PLANETF10 à la caisse !*

*L’offre se termine le 12 septembre à minuit et exclut les Pays-Bas

Nicholas Latifi alignera P16 pour les qualifications de sprint alors que Williams occupe la huitième rangée, et lui aussi a parlé d’un mécontentement avec la voiture pendant la FP1, bien que la situation s’améliore lors de la Q1.

« De toute évidence, très frustré par la proximité de la marge à la fin [to making Q2], » il a dit.

« Nous n’avions vraiment pas de bonnes sensations avec la voiture en FP1, ce qui est loin d’être idéal lorsque vous n’avez qu’un seul entraînement, surtout sur cette piste.

« Mais je pense que nous avons fait de très bons changements dans le peu de temps dont nous disposions, et nous avons eu un bien meilleur feeling, mais finalement sur cette piste, c’est juste une piste qui ne correspond pas au type de package que nous avons.

« Nous l’avons vu l’année dernière, nous l’avons vu aussi en FP1, donc frustrés de rater un petit peu. »

Cependant, avec deux courses à venir ce week-end sur une piste où les dépassements sont tout à fait possibles, Latifi a déclaré que les qualifications étaient passées au second plan dans le plan de match de Williams, et le Canadien espère donc voir une amélioration de sa fortune à partir d’ici.

« Nous avons biaisé nos décisions pour aujourd’hui en essayant d’être plus compétitifs dans la course », a expliqué Latifi.

« Je pense donc que nous avons compromis certaines choses avec le rythme aujourd’hui pour, espérons-le, être dans une meilleure position demain.

« Ce n’est pas garanti mais sur une piste où les dépassements sont possibles et où nous avons deux courses, les qualifications sont nettement moins importantes.

« Quand c’est la différence entre partir P16, P15 ou P14, avec la course de sprint pour nous, cela ne va probablement pas faire beaucoup de différence, mais évidemment j’aurais aimé être en Q2. »

Share