Godín estime que l’Uruguay doit « tourner la page » et « faire le plein d’énergie » pour se rendre au Brésil

13/10/2021 à 6h27 CEST

. / Montevideo

Le capitaine de l’équipe uruguayenne, Diego Godin, a souligné ce mardi que l’équipe doit « tourner la page » de la défaite 3-0 contre l’Argentine et « faire le plein d’énergie » pour le match contre le Brésil pour les éliminatoires sud-américains pour Qatar 2022. Lors de la conférence de presse qui a eu lieu au complexe Celeste, situé à la périphérie de Montevideo, Godín a reconnu que « ça fait toujours mal de perdre » et encore plus contre l’Argentine, mais il est maintenant temps de « se rebeller un peu plus » et de corriger les erreurs commises. « Un match dans lequel on méritait plus (contre la Colombie) a été nul et on a perdu un match qui nous a fait mal. A nous de tourner la page, de se relever vite, de se remplir d’énergie (…) il n’y a pas le temps à regretter, il est temps de corriger et de changer un état de tristesse en un état d’énergie, d’opportunité et un nouveau défi », a-t-il souligné.

Le défenseur de Cagliari n’a pas considéré que l’Uruguay était dans un moment d’irrégularité comme cela s’est produit dans d’autres éliminatoires sud-américains où ils ont été dans des situations extrêmes, bien que la dernière défaite « en raison de la façon dont cela s’est passé et du peu de réponse » qu’ils ont dû Aller vers le résultat a fait que tout semble pire. Pour Godín, qui a atteint 150 matchs contre l’Argentine en défendant La Celeste, il s’agit du tour de qualification « le plus égal » jamais joué.

Concernant le prochain match contre le Brésil, le capitaine a souligné que « l’équipe uruguayenne joue toujours pour remporter la victoire » et, bien qu’elle soit consciente de la puissance brésilienne dans sa propre maison, elle visera les trois points. « En mars, lorsque les tours de qualification seront terminés, nous devons passer la ligne et essayer d’avoir les points nécessaires pour que l’Uruguay soit en Coupe du monde », a-t-il conclu.

Avec la chute contre l’Argentine, l’Uruguay a maintenu la quatrième position avec 16 points, le même montant que l’Équateur, même s’il accumule un meilleur bilan de buts. Devant eux, le Brésil et l’Argentine, avec 28 et 22 points, mais avec un match moins disputé, celui suspendu en septembre par les autorités brésiliennes en raison de la composition des joueurs argentins qui évoluent en Ligue anglaise.

Share