Golden State Warriors, aux siens : 4-0 et 23 points de Curry

Il n’y a que deux invaincus dans ce brillant début de NBA 2021-22 : les Chicago Bulls et les Golden State Warriors. Deux équipes qui n’ont pas raté les playoffs la saison dernière et qui cette saison ont commencé comme un tir avec des victoires complètes après les quatre premiers matchs de la saison. Hier matin, ceux de l’Illinois ont atteint 4-0 et en cela, lSan Francisco, vainqueur à Oklahoma (98-106), un endroit avec une cache il y a quelques années à peine, mais qui est maintenant une ville ouverte après la décision de Sam Presti d’accumuler plus de choix que de joueurs dans l’équipe.

Et, bien sûr, les Thunder sont, avec les Detroit Pistons, les seuls à n’avoir pas encore remporté une seule victoire cette saison. Dans le Michigan, au moins, ils ont la joie et l’excitation d’avoir le numéro un du dernier repêchage, Cade Cunningham, qui n’a pas encore fait ses débuts en raison d’une blessure. En OKC … le rien absolu à part un Shai Gilgeous-Alexander vaquant à ses occupations : 30 points (4 sur 5 sur 3 points) contre Golden State pour une moyenne de 22,5 buts jusqu’à présent cette saison.

Deck, plus de minutes

Gabriel Deck, l’ancien joueur argentin du Real Madrid, a une nouvelle fois manqué d’occasions et n’ajoute qu’une seule apparition en quatre matchs : contre les Houston Rockets avec 9 minutes sur le terrain… et avec son avenir dans les airs. L’attaquant est partiellement garanti son contrat jusqu’au 10 janvier, auquel cas vous devrez obtenir votre contrat pour le reste du cours. Face à ce scénario, les rumeurs d’un possible retour en Europe sonnent déjà.

En revanche, les Warriors, qui attendent le retour de Klay Thompson, sont très clairs sur la façon d’obtenir victoire après victoire sans aucun problème. Les deux équipes de Los Angeles (Clippers et Lakers) et l’autre de Californie (Sacramento). L’Oklahoma était le prochain terrain sur lequel imposer sa main de fer. Et ils l’ont fait avec suffisamment de souffrance : ils n’ont pris l’avantage qu’à la dernière minute du troisième quart-temps grâce à un triple d’Otto Porter et une précision de 61 % au lancement. Le Thunder a chuté de 26% au cours de cette période pour seulement 17 points. Jusque-là, effort à travers Stephen Curry, Andrew Wiggins et Damion Lee. Parmi les trois, 64 points sur 106 au total. Le meneur a atteint 23 avec un 4/9 du périmètre. Il doit encore descendre en dessous de 20 cette saison à 29 en moyenne (le troisième meilleur buteur de la NBA). Le jeu rapide et intelligent dans la passe a été la clé de ce triomphe avec 30 passes décisives pour seulement 19 de son rival.

Share