Google condamné à une amende de 177 millions de dollars en Corée du Sud pour avoir abusé de la domination d’Android

Selon le rapport, l’amende est liée à l’exigence de Google que les OEM signent un « accord anti-fragmentation », ou AFA, avant d’accéder à Android. Cet accord leur interdit d’installer des versions modifiées d’Android sur leurs appareils. La Commission coréenne du commerce équitable (KFTC) comprendrait que cette pratique a renforcé la domination de Google dans les espaces des systèmes d’exploitation et des magasins d’applications et a entravé la concurrence. Parallèlement à l’amende, la KFTC aurait ordonné à Google d’interdire ses exigences AFA.

Les amendes de Google cette année

Ce n’est pas la première fois cette année que Google se retrouve dans l’eau chaude. En juillet, la société a été condamnée à une amende de 590 millions de dollars en France pour ses relations avec les éditeurs de presse. Deux mois plus tôt, l’Italie avait infligé une amende de 123 millions de dollars à Google pour avoir abusé de sa position dominante sur Android Auto. Aux États-Unis, Google fait toujours face à une affaire antitrust contre 36 États déposée en juillet, contestant la domination de la société sur l’App Store sur Android. La Commission européenne enquête également sur la gestion par Google des assistants vocaux alternatifs sur Android.

Share