Grand Prix de Styrie : Max martèle Lewis

verstappen hamilton red bull styrian grand prix

Max Verstappen a repoussé Lewis Hamilton pour remporter un banal Grand Prix de Styrie 2021, dans lequel le champion du monde a poursuivi tout l’après-midi mais n’avait tout simplement pas les munitions pour battre son rival.

Le pilote Red Bull a fait un départ en trombe depuis la ligne, tout comme la Mercedes n°44 à côté de lui, mais les quelques mètres supplémentaires pour le poleman ont suffi à lui permettre de conserver la tête dans et à travers le virage 1, où il est resté.

Ce fut un après-midi de jeu du chat et de la souris avec Verstappen, marquant les tours les plus rapides après les tours les plus rapides, généralement plus rapide de la paire avec Hamilton revendiquant parfois un tour le plus rapide pour rappeler au Néerlandais qu’il était là.

Mais à la fin, Verstappen était trop bon ce jour-là et avait une réponse pour tout ce qui lui était lancé, contrôlant la course avec facilité pour remporter sa 14e victoire en Grand Prix un jour où lui et son rival étaient dans une classe à part chez Red. Arène de taureau.

Verstappen a déclaré par la suite : « J’ai tout de suite senti un bon équilibre dans la voiture. C’était bien de gérer les pneus dès le départ. J’ai eu l’impression jusqu’à la fin qu’il me restait des pneus. Nous avons continué à essayer d’atteindre nos temps au tour. Cela a très bien fonctionné aujourd’hui.

« Nous devons le montrer à nouveau la semaine prochaine. Nous allons voir ce que nous pouvons faire de mieux et j’attends avec impatience la semaine prochaine. Ça a l’air vraiment bien, il faut juste continuer. Je suis convaincu que nous pouvons encore faire du bon travail », a ajouté Max qui a maintenant une avance de 18 points au sommet du classement des pilotes après huit manches.

Hamilton était implacable dans sa poursuite mais la Mercedes manquait et avec quelques tours à faire, l’écart, plus d’une douzaine de secondes, n’allait jamais se réduire, alors ils ont opposé la #44 pour un meilleur tour de dernière minute.

Le septuple champion du monde de F1 a déclaré à propos de sa course : « C’était un peu solitaire. J’essayais de suivre mais la vitesse qu’ils ont, ils ont évidemment fait de grosses améliorations au cours des deux dernières courses et il est impossible de suivre.

« Je ne sais pas où nous perdons tout le temps, mais je pense que leur long terme semble être un peu meilleur. Nous perdons beaucoup dans les lignes droites. Nous avons de bons points en équipe aujourd’hui et nous devons continuer à pousser.

« J’essaie de ne pas m’inquiéter. Ils sont juste plus rapides. Je dois faire de mon mieux chaque week-end et nous devons trouver des performances. Nous avons besoin d’une mise à niveau. Nous devons trouver des performances quelque part », a insisté Hamilton.

Derrière les prétendants au titre, leur ailier s’est engagé dans sa propre bataille. Sergio Perez prend un bon départ pour se ranger derrière Lando Norris au départ. Garder une longueur d’avance sur Valtteri Bottas dont les manigances dans la voie des stands FP2 lui ont coûté trois places sur la grille en poursuivant la cinquième place.

Jusqu’aux arrêts au stand où l’équipage Red Bull était en retard avec l’arrière gauche de Perez, ce qui lui a coûté du temps et la troisième place à ce moment-là. Émergeant quatrième, il a persévéré, avant qu’un dernier arrêt au stand au 55e tour ne signale un pari des Bleus.

Perez est sorti des stands avec un écart de 20 secondes sur Bottas, avec du caoutchouc frais, le Mexicain s’est mis à traquer le Finlandais, mais c’était un tour de moins pour le Red Bull; Bottas a terminé troisième, Perez quatrième.

Le numéro deux de Mercedes a déclaré : « D’où je suis parti troisième, c’était le maximum aujourd’hui. C’était un peu une limitation des dégâts et nous pourrons refaire tout cela la semaine prochaine. Cela se rapprochait vraiment de Perez à la fin et il n’y avait pas beaucoup de marge. J’étais content que nous puissions défendre.

Lando Norris est parti de la troisième place et en début de course s’est replié derrière les deux leaders. Mais la McLaren était la viande du Red Bull/Mercedes Wingman Sandwich et a rapidement été engloutie par eux sans trop de résistance.

Néanmoins, l’Anglais a donné un autre coup de pouce à ses actions avec la cinquième place tandis que la situation de son coéquipier Daniel Ricciardo s’est aggravé après une solide manche précoce qui s’est soldée par une perte de puissance. L’Australien a terminé 13e pour ajouter à ses malheurs.

Ferrari a surpris tout le monde, y compris eux-mêmes, avec Carlos Sainz passant 12e sur la grille à la sixième à la fin de la journée avec Charles Leclerc faisant amende honorable pour un premier tour trop agressif qui l’a contraint à un arrêt au stand précoce. Il a persévéré pour revendiquer la septième place et le pilote du jour pour ses efforts.

Lance Stroll était le meilleur de la paire Aston Martin, le Canadien terminant huitième après avoir résisté, repoussant le pilote alpin Fernando Alonso et Yuki Tsunoda d’AlphaTauri qui étaient respectivement neuvième et dixième.

Dans d’autres nouvelles… Sebastian Vettel était anonyme pour Aston Martin ; George Russell a couru dans les huit premiers pendant un certain temps jusqu’à ce que sa Williams pleure suffisamment et refuse à l’Anglais ses premiers points de F1.

Une pensée pour Pierre Gasly qui a été une innocente victime de l’égarement de Leclerc et les choses n’ont fait qu’empirer pour le pilote AlphaTauri qui était sorti au virage 2 du premier tour.

Le dernier mot au directeur de l’équipe gagnante, Christian Horner de Red Bull : « C’était la victoire la plus dominante que nous ayons eu jusqu’à présent cette année. Le seul problème que nous ayons eu dans cette course était l’arrêt au stand de Checo, mais à part ça, c’était une performance impeccable, en particulier de Max qui a si bien géré la course.

Rapport en cours…

Graphique des résultats de la course du Grand Prix de Styrie 2021

Image

Image

Image

Share