Grand Prix des États-Unis 2021 : notes des pilotes

hamilton verstappen Grand prix des États-Unis 2021

Après un an loin d’Austin, la Formule 1 a fait un retour bienvenu sur le Circuit des Amériques pour le Grand Prix des États-Unis avec le championnat des pilotes qui se réchauffe.

Et avec l’action du premier tour, les parties d’échecs stratégiques et les batailles épiques au milieu de terrain en cours de route, ce fut un grand spectacle dans la chaleur du Texas, comme nous devrions tous nous y attendre maintenant. Alors voilà avec ma note de pilotes du Grand Prix des États-Unis 2021.

Max Verstappen – 10

Les champions conduisent du Néerlandais.

La pole position a commencé le week-end en beauté avant qu’un départ moyen ne le laisse P2 terminant le premier tour de la course. Un arrêt aux stands précoce agressif et une réflexion stratégique utilisant son coéquipier Sergio Perez pour entraver Lewis Hamilton ont joué en sa faveur, le laissant en tête en position de piste après les deux arrêts aux stands.

Tout au long de tout cela, sa conduite était à couper le souffle. Vers la fin, il semblait que Hamilton sur des pneus durs plus frais passerait devant Verstappen, mais il a laissé juste assez de performances dans les pneus pour garder le septuple champion du monde à distance pour assurer la première place, étendant son avance au championnat à 12 points.

Sa première victoire en Grand Prix des États-Unis.

Lewis Hamilton – 9,5

Il sera déçu de ne pas avoir remporté cette course, mais Lewis Hamilton doit être fier de ses efforts à Austin.

Un super départ et un dépassement intérieur dans le premier virage lui ont permis de prendre la P1 à son rival du championnat, mais le package Mercedes n’avait tout simplement pas le rythme de course pour élargir l’écart entre lui et Verstappen.

Les décisions stratégiques ne se sont pas déroulées dans son sens et il n’a pas été aidé par un coéquipier à proximité alors que Bottas a pris la pénalité sur la grille, mais il a brillamment géré ses pneus pour rester suffisamment près de Verstappen, mais cela n’a finalement pas été suffisant comme erreur à Le virage 11 vers la fin a pratiquement mis fin à ses chances de monter sur la plus haute marche du podium.

Sergio Perez – 9

Considérant que Perez n’avait pas bu après le premier tour dans la manche texane, un podium était bien mérité.

Une solide qualification l’a bien préparé pour dimanche, et son départ était assez bon pour le maintenir dans les trois premiers. Le rythme initial en restant proche des deux pilotes de tête était impressionnant, mais il a finalement chuté et s’est installé à un rythme régulier en gardant la troisième place en sécurité.

S’exprimant après la course, Perez a parlé de fatigue musculaire et de fatigue due à l’absence de boisson dès le 20e tour, donc dans cet esprit, sa volonté de décrocher le podium était vraiment impressionnante.

Charles Leclerc – 9

Nous avons à peine vu Charles Leclerc à l’émission, mais cela n’enlève rien à la qualité de conduite de l’homme Ferrari.

Comparé à son coéquipier et pilote Norris et Ricciardo chez McLaren, Leclerc était à un autre niveau ce week-end. Il les a facilement sur-qualifiés et a continué à prendre l’avantage dans la course et à terminer une P4 solitaire mais impressionnante.

Daniel Ricciardo – 8,5

Quelqu’un d’autre est-il absolument dégouté de ne pas voir Ricciardo vibrer à Austin avant 12 mois? Ouais moi aussi.

Plus forte des deux McLaren tout au long du week-end, ce que nous n’avons pas vu beaucoup cette année, mais qui montre l’amélioration constante de l’Australien au cours de cette seconde moitié de saison.

Sa bataille avec Sainz était nostalgique des grandes batailles McLaren et Ferrari du passé, alors qu’il dépassait l’Espagnol avec un geste glorieux avant de le retenir.

Valtteri Bottas – 5.5

Mercedes aurait vraiment pu faire avec Bottas se battre sur la grille pour essayer d’aider son coéquipier qui était pourchassé par la paire de Reb Bull, mais ce n’était malheureusement pas le cas.

Un départ lent a vu Bottas s’arrêter au stand derrière les leaders en quelques tours seulement alors qu’il tombait à la 10e place, mettant pratiquement fin à ses chances d’avoir un impact significatif dans la course devant.

Il a gagné quelques places vers la fin grâce à sa stratégie et à des signes de rythme décents, mais ce fut dans l’ensemble un week-end très terne pour le Finlandais.

Carlos Sainz – 7,5

Un week-end de frustration que je ressens pour Carlos Sainz.

Démarrer sur les softs n’allait jamais être facile compte tenu de la dégradation des pneus autour d’Austin, mais il a bien fait de repousser Norris tout en ne faisant pas de même avec Ricciardo.

Cependant, comme nous l’avons beaucoup vu récemment, sa chance avec les arrêts au stand l’a laissé tomber massivement. Et avec un contact avec Ricciardo vers les phases finales endommageant son aileron avant, il a dû céder une place à Bottas et terminer P7.

Avec plus de chance dans les stands et une bataille propre avec Ricciardo, cela aurait pu être un week-end beaucoup plus heureux.

Lando Norris – 6,5

Un week-end moyen pour le Britannique en Amérique.

Comme nous le voyons habituellement mener la bataille contre les garçons Ferrari et ceux qui le précèdent, il était étrange de voir Norris lutter autant ce week-end.

Ayant été plus lent que Ricciardo samedi et dimanche, il n’a pas réussi à rattraper son retard le jour de la course et a dû se contenter d’un week-end médiocre compte tenu de ses résultats et de ses performances tout au long de la saison.

Yuki Tsunoda – 8

C’est plutôt ça, Yuki.

Une apparition en Q3 samedi s’est accompagnée d’un excellent départ dimanche, puisqu’il a maintenu une place dans le Top Ten tout au long de la course.

Les courses de roue à roue ont été excellentes avec des mouvements brillants sur Stroll et ont extrêmement bien fonctionné tout en affrontant les pilotes les plus expérimentés et les plus compétents de la grille. Un week-end solide pour la recrue.

Sébastien Vettel – 8

P18 à des points dans un package Aston Martin médiocre, ça fera l’affaire !

Parti de l’arrière en raison d’une pénalité moteur, il a rapidement regagné des places dès le départ et a poursuivi cette série de dépassements tout au long de la course, utilisant ses pneus neufs gagnés en étant long et en gardant un bon rythme dans les deux relais.

Il a également inspiré les fans d’Aston Martin à garder les tribunes propres après la course, ce qu’ils ont reconnu et fait exactement cela. Bravo cet homme.

Antonio Giovinazzi – 6,5

Conte de deux jours pour Giovinazzi encore une fois.

Une solide performance de P13 samedi a été améliorée avec quelques places gagnées au départ, mais a rapidement été dépassée par Raikkonen et affrontant Alonso.

Cette bataille a été épique et a montré qu’il pouvait plus que tenir tête à certains des meilleurs pilotes de la grille, mais a dû renoncer à la place après avoir fait une sortie de piste.

Si son rythme de course peut être à la hauteur de son rythme de qualification sur un tour, il pourrait obtenir des résultats exceptionnels s’il est avec Alfa Romeo la saison prochaine.

Balade en lance – 4,5

A oublier pour Stroll sur son Grand Prix un peu à domicile cette année.

Samedi a commencé avec un choc alors qu’il sortait en Q1.

Puis un tête-à-queue dans le premier tour après avoir pris contact avec son compatriote canadien Nicholas Latifi l’a fait chuter dans le classement, auquel il ne pouvait tout simplement pas revenir.

Kimi Räikkönen – 6,5

Une rotation comme Stroll a également ruiné la course pour l’Iceman cette fois-ci.

Un départ solide et un rythme de course pour combattre Alonso et Tsunoda dans des voitures plus rapides ont montré sa classe, mais une erreur de défense de Vettel alors qu’il était en P10 a mis fin à tous les espoirs de ce qui aurait été un point bien mérité.

George Russell – 6

Cela allait toujours être difficile pour Russell ce week-end.

Commencer à l’arrière de la grille aurait nécessité une masterclass pour Russell pour gagner quoi que ce soit du jour de la course, et cela n’a jamais semblé se concrétiser après que son rythme de course terne ait mis fin à tout espoir après les premiers tours.

Nicolas Latifi – 5,5

Les choses se sont mal passées pour Latifi, n’est-ce pas.

Une collision dans le premier tour avec Stroll a forcé un arrêt au stand au premier tour, où il a dû rattraper le reste du peloton, rattrapant et dépassant les deux pilotes Haas, ce qui était tout ce qui était vraiment réalisable.

Mick Schumacher – 5

Plus rapide que Mazepin samedi et dimanche, tout en parvenant à suivre le plus rapide Williams de Latifi pendant un certain temps. Pas vraiment plus que ce qui peut être fait.

J’ai bien aimé son poulet frit, ce qui est agréable à entendre!

Nikita Mazepin – 4,5

Des milles terminés derrière Schumacher, mais un appui-tête lâche n’a pas aidé sa cause car il a également dû s’arrêter dans le premier tour. Cependant, le rythme de course était loin d’être atteint.

Fernando Alonso (DNF) – 7

Une pénalité moteur l’a obligé à partir en fond de grille, mais cela ne l’a pas empêché de courir roue contre roue et d’être dans les points avant d’abandonner.

Lui a donné un demi-point supplémentaire pour avoir été si comique à la radio de l’équipe lors de la bataille avec les Alfa Romeo. Alonso adore rendre la vie des stewards difficile.

Esteban Ocon (DNF) – 5

La course a été gâchée tôt en raison de dommages à l’aile avant, n’a pas eu le rythme pour rattraper le milieu de terrain et a finalement abandonné. Week-end à oublier pour Alpine.

Pierre Gasly (DNF) – N/A

Des bosses dans le circuit ont mis fin à sa course après seulement quelques tours en raison de problèmes de suspension. Dommage car j’adore voir Gasly un jour de course.

Classement du championnat de Formule 1 2021 après le Grand Prix des États-Unis 2021 :

Graphique des pilotes du classement du Championnat du monde de Formule 1 2021 après le Grand Prix des États-Unis

Graphique des constructeurs du classement du Championnat du monde de Formule 1 2021 après le Grand Prix des États-Unis

Share