Grosjean se sent «  vivant à nouveau  » après la première pole IndyCar

Romain Grosjean a déclaré que c’était comme «être à nouveau en vie» après avoir décroché sa première pole de carrière en plus de 10 ans avec la P1 au Grand Prix d’IndyCar d’Indianapolis.

La dernière fois que le Français a expérimenté ce que c’est que d’être en pole position remonte à ses jours de GP2, mais la sécheresse n’est plus que pour sa troisième participation en IndyCar.

Il a battu le pilote IndyCar extrêmement établi Josef Newgarden à la pole position d’un peu plus d’un dixième et a déclaré que ce sont des expériences comme celles-ci qu’il a «complètement oubliées» au cours des années passées en Formule 1.

« Vous savez, même au cours des dernières années qui ont été difficiles en termes de résultats, je prends l’exemple de l’Allemagne l’année dernière où j’ai terminé neuvième, avec la voiture Haas, c’était assez spécial », a déclaré Grosjean aux journalistes à Indianapolis.

«Je pense que l’Allemagne 2018 aussi, nous étions comme 12e après la dernière voiture de sécurité. Je suis revenu en terminant sixième ou quelque chose dans les 10 derniers tours, c’était plutôt cool – même si vous ne gagnez pas, vous avez ce sentiment.

«Les jours que j’ai complètement oubliés, c’est quand vous arrivez au week-end de course, vous avez ces papillons parce que vous savez que si vous faites tout correctement, vous risquez de finir en pole ou d’essayer de gagner la course. C’est définitivement quelque chose que je n’ai eu aucune chance de faire ces dernières années.

«Je me sens vraiment bien d’être en IndyCar sur un terrain où tout le monde a eu la chance de le faire.

«C’est comme être de nouveau vivant.»

Le circuit routier de l’Indianapolis Motor Speedway a été utilisé par la Formule 1 en 2000 et 2007, bien que dans un tracé modifié, mais Grosjean pouvait toujours l’utiliser à son avantage et se sentait chez lui sur ce circuit particulier en raison de sa familiarité.

«Je peux dire qu’il a été conçu pour la Formule 1, la façon dont les bordures sont, le tracé et les virages», a révélé Grosjean.

«Je savais que j’allais me sentir bien sur la piste assez rapidement, alors que [the street circuit at] St. Pete prend un peu plus de temps pour apprendre. Barber, quelques trucs que vous devez comprendre. Ici, pour moi, c’est un peu plus simple.

Grosjean tentera de convertir la pole en une victoire de course avec la course qui se déroulera à 1945 BST le samedi 15 mai.

Suivez-nous sur Twitter @ Planet_F1, aimez notre page Facebook et rejoignez-nous sur Instagram!

Share