Halestorm : les coulisses du tournage de la vidéo « Back From The Dead »

TEMPÊTE D’HALALE a partagé des images des coulisses de la réalisation de la vidéo officielle du nouveau single du groupe, « Revenu d’entre les morts ». Le morceau est tiré du cinquième album à venir du groupe, prévu pour 2022. Réalisé par Dustin Haney (Noé Cyrus, Luc Peignes) et produit par Photos de la Révolution, le clip présente la chanteuse Lzzy Hale et le reste du groupe dans une morgue et un cimetière quelque part entre la vie et la mort.

Lzzy dit: « ‘Revenu d’entre les morts’ est une question de survie, pas dans un sens physique, même si je sais que nous avons tous été touchés par la mort, en particulier ces dernières années. Cette chanson est personnelle et écrite dans une perspective de santé mentale. Je voulais me donner, à moi et au monde, une chanson de hard rock que nous pourrions crier à haute voix alors que les portes s’ouvriraient à nouveau. J’étais au bord de ce monde, me perdant complètement dans l’oubli, mais même si c’était le plus difficile des deux choix, je n’ai pas simplement laissé l’obscurité et la dépression dans mon esprit me creuser une tombe précoce. Je ne me suis pas contenté de m’asseoir et de me laisser emporter. J’ai effacé mon nom de ma pierre tombale, alors gardez vos prières, je suis de retour ! J’espère que cette chanson, au moment où je vous la transmets, vous rappellera votre force individuelle et que vous n’êtes pas seul. »

Elle poursuit : « La vidéo était tellement amusante à filmer ! Dustin Haney est un réalisateur extraordinaire. Dustin et son équipe m’a vraiment aidé à donner vie à mes paroles et la vidéo est l’une des pièces les plus cinématographiques que nous ayons faites depuis des années ! J’espère que cette chanson, au fur et à mesure que je la transmets… vous rappelle VOTRE force individuelle et que vous n’êtes pas seul. Levez vos cornes ! »

En enfreignant les règles, en bousculant les tendances et en défonçant les portes, TEMPÊTE D’HALALE a déferlé sur le rock ‘n’ roll sur un chemin singulier sans compromis ni excuses. En chemin, le quatuor né en Pennsylvanie et basé à Nashville — Lzzy Hale (voix, guitare), Arejay Hale (tambours), Joe Hottinger (guitare) et Josh Smith (basse) – a collecté un Grammy Award, a marqué successivement les numéros un à la radio, a obtenu plusieurs certifications or et platine et s’est produit à guichets fermés sur les cinq continents.

Allant à nouveau à contre-courant en 2021, le groupe a résisté aux flammes du chaos en 2020 et est revenu plus fort que jamais avec ses hymnes les plus puissants et indéniables à ce jour.

« Tout au long de la pandémie, j’écrivais beaucoup de chansons mélancoliques et désespérées sur les hauts et les bas du monde », admet Lzzy. « Je suis dans ce groupe depuis plus longtemps que jamais. Nous avons toujours eu des spectacles. Même quand j’avais 13 ans, nous avions quelques concerts au bowling une fois par mois. C’était la première fois Je ne savais pas si nous rejouerions un jour. Cependant, j’ai commencé à utiliser la musique de la même manière que lorsque j’étais adolescent, pour me sortir de cette situation qui nous tourmentait tous. levez-vous, reprenez notre attitude, soyez une lumière dans le noir pendant une seconde et célébrez le fait que nous survivons et qu’il y a de l’espoir pour l’avenir. Nous avons donc commencé à écrire des chansons qui nous rappelaient qui nous sommes et de quoi nous sommes capables. C’est devenu l’énoncé de mission. « 

D’une certaine manière, cela a toujours été l’énoncé de mission…

Depuis qu’il rugit à la vie en 1998, TEMPÊTE D’HALALE a élevé le public avec une combinaison de coups de pied soniques, d’écriture de chansons provocatrices et d’accroches inébranlables. Le quatuor a reçu un Grammy Award dans la catégorie « Meilleure performance Hard Rock/Metal » pour « Les morsures d’amour (moi aussi) ». La chanson les a également frappés comme le premier groupe féminin à atteindre la première place des charts radio Active Rock. Jusqu’à présent, leur discographie s’étend sur deux albums d’or « Tempête de Hale » et « L’étrange cas de… » , un single de platine « La misère me manque », et deux simples d’or « À nous » et « Je descends ». Entre le dépassement d’un milliard de flux cumulés dans le monde, ils ont décroché deux débuts consécutifs dans le Top 10 du Billboard Top 200 avec « Dans la vie sauvage » (2015) et « Vicieux » (2018). Ce dernier a représenté un point culminant critique avec Pierre roulante le citant comme « un disque de rock musclé, aventureux et particulièrement pertinent ». Dans son sillage, « Inconfortable » a émergé comme leur quatrième #1 à la radio rock et a remporté leur deuxième Grammy Award nomination, tandis que Fil audio baptisé TEMPÊTE D’HALALE « Rock Artist Of The Decade » en 2019. Sans oublier, ils ont soutenu tout le monde de PARADIS ENFER et Alice Cooper à Joan Jett sur la route.

Même si le monde s’est endormi en 2020, Lzzy resté prolifique. Elle a prêté sa voix à des collaborations avec tout le monde de Dee Snider de SOEUR TORSADÉE, À CE MOMENT, APOCALYPTIQUE, et Marc Morton de AGNEAU DE DIEU à ÉVANESCENCE, Marques de Cory, et phénomène mongol LE HU. De plus, elle s’est associée à un trio de légendes – Corey Taylor de NŒUD COULANT, Scott Ian de ANTHRAX et originale TUEUR le batteur Dave Lombardo — pour la chanson thème à Netflix‘s « Force du tonnerre ». De plus, le groupe a contribué une reprise de L’OMS‘s « Vive le rock » au documentaire du même nom. Élargissant sa présence à la télévision, elle a animé le AXS TV « Une année en musique » série, a rejoint le casting de Hit Parder‘s « Pas de couverture » en tant que juge, a fourni la voix chantée Bella Thorne dans le Vidéo principale frappé « Ville du paradis » et a lancé son propre spectacle « Levez vos cornes » au Rouler en direct. Sur la chaîne, elle est apparue dans Mike Garson‘s David Bowie hommage avec une performance de « Rêve de Moonage » aux côtés de la star de Broadway Salle Léna. Elle a également participé à la plateforme Ronnie James Dio hommage, en soutenant le Fonds Levez-vous et criez contre le cancer.

En même temps, elle est restée une fervente partisane d’encourager le dialogue autour de la santé mentale. Elle a participé à un panel sur la santé mentale des Grammy et a responsabilisé la prochaine génération de musiciens de rock en tant que conférencière principale au Little Kids Rock Modern Band Summit. Elle est également entrée dans l’histoire en tant que Guitares Gibson‘ première femme ambassadrice.

« J’ai beaucoup appris sur moi-même à travers tous ces différents projets », admet-elle. « J’ai dit ‘oui’ à diverses aventures, et cela a fait de moi un meilleur artiste. »

Travaillant dans son home studio à Nashville, Lzzy et le groupe a canalisé cet esprit renouvelé dans la musique au début de 2021. Collaborer avec Scott Stevens de LES EXIES, les musiciens ont atteint leur rythme et ont concocté le single ‘Revenu d’entre les morts’. Distorsion dramatique et tambours grondent alors qu’elle crie : « Je reviens d’entre les morts ! » TEMPÊTE D’HALALE sortez swinguant alors que les couplets percutants cèdent la place à un refrain d’appel et de réponse choqué par un solo brûlant et un groove tonitruant.

« Nous avions besoin d’une réintroduction », s’exclame-t-elle. « Nous avions besoin de quelque chose qui dise simplement: » Hé, nous sommes de retour « . Le spectacle en direct est le moment où nous nous sentons aussi vivants que possible. Lorsque vous montez sur scène avec votre guitare attachée, vos gars sont à côté de vous, et vous avez un public qui vous regarde, c’est tout. Nous célébrons le fait que nous sommes à nouveau tous ensemble. Quoi que ce soit, j’essayais de détruire cette partie de moi-même et de mes camarades de groupe dont nos fans ont besoin fais-le. Ça a lamentablement échoué. On est de retour. »

À partir du moment où le groupe a honoré la scène lors d’un concert secret à Nashville, ils étaient en effet « de retour », bien que plus forts, plus lourds et enhardis par une année incroyable. Intensifiés pour revenir, leur programme de tournée a pris forme avec des dates de festival suivies d’un co-titre avec ÉVANESCENCE en automne.

En préparant leur cinquième album complet, ils livrent la bande originale d’un monde prêt à rugir à nouveau.

« Nous avons perdu beaucoup de gens, mais nous pouvons recommencer à guérir », conclut-elle. « J’apprécie encore plus les petites choses. Je ne ressens pas seulement cette confiance en moi, mais aussi en chacun des membres de mon groupe. Nous ne sommes pas les mêmes personnes, aucun de nous ne pourrait jamais l’être. TEMPÊTE D’HALALE est ma source de joie. C’est ma connexion. C’est ce qui se rapproche le plus de ma religion. Nous avançons. Avec ce prochain album, j’espère que nous pourrons créer un plus grand sentiment de communauté. Nous avons une belle opportunité. Quand vous l’écoutez, je veux que vous vous sentiez capable de traverser n’importe quel feu. »

Share