Hamilton et Vettel défendent les droits LGTBIQ + en Hongrie

29/07/2021 à 12:47 CEST

Lewis Hamilton arrive en Hongrie avec l’intention de réitérer le triomphe remporté il y a deux dimanches à Silverstone, ce qui ferait également de lui le premier pilote de Formule 1 à atteindre le barrière des 100 victoires. Mais la star britannique est aussi bien décidée à se justifier et s’est déjà prononcée sur ses réseaux sociaux contre la nouvelle législation discriminatoire avec la communauté LGTBiQ+ (Lesbiennes, Gays, Transsexuels, Bisexuels, Intersexes et Queer ou sans labels) introduite par le gouvernement hongrois et son premier ministre, l’extrême droite Victor Orban.

Le septuple champion du monde a publié un manifeste sur instagram, où il a 23 millions d’abonnés, critiquant durement la loi anti-LGTBiQ + en Hongrie. Le parlement magyar a approuvé le mois dernier un loi interdisant aux homosexuels d’apparaître dans des programmes télévisés ou du matériel éducatif destinés aux mineurs de moins de 18 ans.

« A tous dans ce beau pays, la Hongrie », écrit-il Hamilton. « Avant le grand prix ce week-end, je veux partager mon soutien aux personnes touchées par la loi anti-LGBTQ+ des gouvernements. Il est inacceptable, lâche et trompeur de la part du pouvoir de proposer une telle loi. Tout le monde mérite la liberté d’être lui-même, peu importe qui il aime ou comment il s’identifie. »

Viktor Orban, a annoncé un référendum sur ses projets de censure de l’éducation LGBTQ+, qu’il qualifie de « protection de l’enfance ». Hamilton a demandé à ses partisans hongrois de participer au vote pour défendre les droits LGBTQ+ dans le pays. « J’exhorte le peuple hongrois à voter lors du prochain référendum pour protéger les droits de la communauté LGBTQ+, ils ont plus que jamais besoin de notre soutien. S’il vous plaît, montrez de l’amour à ceux qui vous entourent, car l’amour gagnera toujours. En leur envoyant de la positivité. »

Le mois dernier, l’UEFA a interdit au conseil municipal de Munich d’afficher les couleurs du drapeau de la fierté gaie dans son stade avant un match entre l’Allemagne et la Hongrie, une décision qui a été critiquée par Sebastian vettel. Aujourd’hui, l’Allemand est arrivé au Hungaroring avec des baskets de frappe avec l’emblème de arc-en-ciel.

Share