Hamilton : "Je le referais"

Lewis Hamilton ne suppose pas qu’il a fait quelque chose de mal dans l’accident contre Max Verstappen à Silverstone. Malgré le fait que Red Bull, insatisfait de la pénalité de 10″ infligée aux Britanniques, continue de faire pression sur la FIA afin que l’Anglais reçoive une sanction plus sévère pour avoir mis Max hors de combat et lui avoir coupé 25 points au total. de la Coupe du monde avec sa victoire en Grande-Bretagne, le septuple champion assure qu’il répéterait la manœuvre au virage de Copse.

« C’était mon grand prix à la maison, nous avons travaillé très dur pour obtenir ce résultat et ce fut un moment unique, avec le public là-bas. Les émotions étaient intenses et je ne vais pas les cacher. » Pourquoi ne lui ai-je pas donné plus d’espace ? Pourquoi ai-je fait cette manoeuvre ? Je peux l’expliquer, mais je ne le ferai pas. Je cours depuis plus de 20 ans, je sais comment ça avance et je continuerais à le faire », a-t-il résumé Hamilton sans vouloir trop entrer dans la polémique.

« Comme je l’ai déjà dit à Silverstone, je n’étais vraiment pas au courant que … j’ai vu sur l’écran que Max était sorti de la voiture et il avait l’air bien et ils m’ont dit qu’il allait bien, donc je ne m’en suis pas rendu compte jusqu’à ce qu’il me dise à la presse qu’il s’était rendu à l’hôpital », a précisé Hamilton sur la critique de Verstappen pour lui manquer de respect avec ses célébrations.

« Aucun de nous ne veut voir un autre pilote blessé ou en danger ou mettre un pilote en danger. J’ai appelé Max après la course pour vérifier qu’il allait bien et lui faire savoir que le respect est toujours là, mais évidemment, ce n’est peut-être pas le cas. réciproque. , mais ça va », a lancé Hamilton. Une phrase qui maintient le pouls à son intensité maximale.

Share