Hamilton : Red Bull donne de bons coups

lewis hamilton 2021 mercedes grand prix de styrie

Avant la huitième manche de leur combat pour le titre de Formule 1, le champion en titre de Formule 1 Lewis Hamilton a été laissé à admirer les coups de poing que Max Verstappen de Red Bull a lancés lors de la première journée du week-end du Grand Prix de Styrie 2021.

Fraîchement sorti d’une victoire épique contre Hamilton en France dimanche, Verstappen est sorti en sautant et en tissant aujourd’hui, avec le RB16B dans ses mains, il était intouchable, dépassant à la fois FP1 et FP2 par une marge pratique dans les deux cas.

Les efforts ne sont pas passés inaperçus par Hamilton qui a déclaré dans le rapport de vendredi de son équipe : « Red Bull lance de bons coups en ce moment, nous devons donc rester vigilants et nous assurer que nous sommes prêts pour le retour. »

Au terme d’une journée quasi parfaite sur la colline de Spielberg, le pilote Mercedes a terminé quatrième, à près de quatre dixièmes de seconde du temps de référence établi par Max.

Tout le monde peut deviner où se trouve la Mercedes W12 en tant qu’ensemble, en Autriche, car elle semble avoir des hauts et des bas que l’équipe n’est pas toujours en mesure de prédire, ce qui s’avère difficile pour leurs pilotes alors qu’ils essaient d’obtenir plus de performances pour égaler leurs rivaux.

Malgré la rafale précoce de bons jabs de Max vendredi, Hamilton n’a pas été perturbé en résumant : « Dans l’ensemble, un travail en cours – ce fut une belle journée, quelques gouttes de pluie au début de la deuxième session mais la piste est géniale .

« Nous sommes un peu en retrait, en particulier sur un seul tour mais, en général, la voiture était relativement solide. Je suis content de l’endroit où nous en sommes avec la voiture, j’ai travaillé dur toute la semaine pour essayer de trouver où je veux la voiture et j’espère que le travail acharné commencera bientôt à payer », a-t-il ajouté.

Hamilton a triomphé au Grand Prix de Styrie l’an dernier sur Verstappen, Bottas ayant gagné au même endroit une semaine plus tôt, sous le couvert du Grand Prix d’Autriche ; les deux pilotes remportant les courses respectives depuis la pole position. Autant dire un joyeux terrain de chasse donc.

Mais l’équilibre des pouvoirs a depuis changé et, comme Hamilton y fait allusion, il y a du travail à faire par les champions du monde d’ici les qualifications, et bien sûr, pour la course de dimanche aussi. Trouver une demi-seconde environ pour leurs pilotes serait un bon début.

Le patron de l’équipe, Toto Wolff, a donné son point de vue aux journalistes lors de la conférence de presse du directeur de l’équipe vendredi au Red Bull Ring : « Je pense que chasseur, définitivement. Je pense que nous étions bons en France, mais nous nous sommes trompés sur le déroulement de la course. En termes de vitesse de course, nous étions bons.

Quant aux chances de son équipe après la performance d’aujourd’hui, Wolff a expliqué : « Cela peut basculer dans les deux sens, selon le circuit. La France aurait dû être plus en notre faveur, l’Autriche moins, mais cela dit, le championnat est long. Il reste au moins 15 courses à disputer.

« Il s’agira de savoir qui peut faire le moins d’erreurs. Qui peut optimiser la stratégie et récolter des points ? Les DNF peuvent jouer un rôle mais certainement, en ce moment, nous poursuivons », a insisté Wolff.

Share