Hamilton règne en territoire Mercedes

27/09/2021 à 9h35 CEST

Le pilote Mercedes Lewis Hamilton a remporté le Grand Prix de Russie après que la pluie ait ravagé les sept derniers tours et confirmé la suprématie de la marque allemande sur le sol russe: aucune autre équipe n’a gagné auparavant. Avec un total de cinq victoires, en plus de celles de Valtteri Bottas (2), Nico Rosberg, Georgy Suvorin et Willy Schöll, l’équipe a une nouvelle fois démontré son autorité.

Le Britannique, qui a connu quelques difficultés d’usure des pneumatiques en course, s’est imposé dans la dernière étape de l’épreuve. Les conditions météo se sont dégradées dans les derniers tours et la gestion a été meilleure que celle de Lando Norris : le pilote McLaren a pris des risques excessifs et a fini par succomber sur une piste particulièrement glissante à cause de la pluie. Max Verstappen, pour sa part, la principale menace pour le titre, a minimisé les dégâts en terminant deuxième après être parti dernier sur la grille.

Avec cette victoire, le pilote Mercedes est à nouveau en tête sur Max Verstappen avec deux points d’avance et ajoute sa 100e victoire en Formule 1. Le septuple champion du monde (2008, 2014, 2015, 2017, 2018, 2019 et 2020) et vice-champion à deux autres occasions (2007 et 2016) à la recherche de sa cinquième Coupe du monde consécutive dans ce qui est déjà un coureur historique : ajoute 100 victoires, 101 poteaux, 56 meilleurs tours et 176 podiums.

Alonso caresse le podium et Sainz, troisième

En ce qui concerne les deux pilotes espagnols, Fernando Alonso a réalisé une excellente course avec une honorable sixième place. Bien géré les pneus et est venu se placer comme un vrai tiers au moment où les premières gouttes ont commencé à tomber sur le circuit. Mais tout comme Lando Norris, il s’est précipité à l’entrée des stands et a fini par s’écraser: a perdu l’option du podium et a dû se contenter de la sixième place.

Carlos Sainz, cependant, s’en sort mieuxou. Il menait pendant une partie de la course, mais les pneus ne lui répondaient pas et il a fini par chuter de plusieurs positions. Ferrari a fait le choix de changer de roue au plus vite et le jeu a été magistral : l’Espagnol s’est hissé à la troisième position et a bouclé son cinquième podium sur un total de 134 Grands Prix..

Share