Handball | Jeux Olympiques : les Hispaniques signent la session plénière pour être en quarts de finale

L’Espagne savait déjà que toute victoire aux Jeux coûterait un monde, mais dans ces registres de souffrance, l’équipe de Jordi Ribera se débrouille mieux que quiconque. Il l’a vu le démontrer lors de ses deux premiers engagements à l’épreuve olympique et il l’a encore fait contre le Brésil. Au moins pour la première moitié au cours de laquelle il a payé pour un peu de détente. Il était difficile pour l’équipe nationale d’entrer dans le crash, mais ils ont réagi à temps et Il a fini par gagner 25-32 pour remporter une victoire qui laisse les « hispaniques » classé pour les quarts de finale et avec la possibilité de le faire comme premier du groupe.

Contaminés par l’atmosphère froide d’un pavillon vide, les jeunes de Ribera ont sauté sur le parquet du stade Yoyogi sans la bonne étincelle pour déclencher le choc. Surtout en défense contre le désespoir du sélectionneur national qui a souligné dans un temps mort sur la nécessité d’être plus agressif et dur contre l’attaque brésilienne, commandé par un bon Joao Silva. Entre leur succès et les erreurs des Espagnols, le Brésil prend la tête en inscrivant 10 buts en seulement 13 minutes.

Ni en attaque, les choses n’étaient beaucoup mieux. Seulement soleil Verdeamarelha a pu déchiffrer où se trouvaient les lacunes en défense 6: 0, mais son début de match a été insuffisant pour réveiller le reste des Hispaniques.

DONNÉES TECHNIQUES

25 – Brésil : Tercariol et Rangel ; Joao Pedro (6), Torriani (-), Rogerio Moraes (3), Petrus (2), Borges (1), Chiuffa (4, 3p), Teixeira (1), Dutra (1), Ponciano (-), Langaro (4), Hackbarth (1) et Rodrigues (2) 32 – Espagne : Prez de Vargas (2) et Corrales ; Gurbindo (1), Maqueda (2), ngel Fernndez (3), Ral Entrerros (4), Alex Dujshebaev (3), Sarmiento (3), Sol (5, 2p), Figueras (4), Morros (-), Antonio Garca (-), Aleix Gmez (4, 2p) et Geden Guardiola (1). Tableau de bord toutes les cinq minutes : 4-3, 8-4, 10-8, 13-11, 14-14 et 16-18 temps ) 18-20, 19-22, 22-25, 22-26, 24-28 et 25-32 (Finale) arbitres : Hansen et Madsen (). Ils ont exclu Petrus, Ponciano (2), Rodriges et Hackbarth pour le Brésil pendant deux minutes ; et Sol pour l’Espagne Incidents : Match correspondant à la troisième journée du groupe A du tournoi de handball des Jeux Olympiques de Tokyo 2020 disputé au stade national Yoyogi à Tokyo. Pas de spectateurs.

Il a fallu attendre 16 minutes pour voir la réaction de l’équipe espagnole, qui est venue de la main d’une amélioration de la défense et du succès d’une attaque plus dynamique qui ne fait pas d’erreur. Comme ils sont arrivés But d’Entrerros avec lequel l’Espagne a fait match nul (13-13) et commença ainsi la réaction des visiteurs jusqu’à ce qu’ils prennent leur premier avantage dans la lumière en l’absence d’une minute et demie (16-17) avec les deux de Sol.

L’Espagne avait trouvé la vitesse de croisière nécessaire pour éviter bien d’autres chocs que ce soit au tableau d’affichage ou dans le jeu. Il est vrai qu’il ne s’est à aucun moment détaché de l’inconfortable Brésil et qu’il n’a respiré qu’en l’absence de quatre minutes avec un peu de Prez de Vargas (il a terminé avec 34% de réussite dans ses arrêts) de son gardien qui a donné un avantage de quatre buts aux Hispaniques. Un revenu suffisant pour clore le match et avec lui sa passe en quarts de finale après ajouter leur troisième victoire dans les trois premiers matchs.

Share