Honda assiste à la dernière réunion sur les moteurs, le MGU-H est prêt pour la hache

Selon Auto Motor und Sport, il y a eu un « signe d’une percée » lors de la dernière réunion des moteurs de Formule 1 – une réunion à laquelle la Honda partante a participé.

La FIA, la Formule 1, les fournisseurs de moteurs actuels et les nouveaux entrants potentiels se réunissent régulièrement depuis fin 2020 pour discuter de l’orientation future des groupes motopropulseurs de la Formule 1 et des finances qui les entourent.

Il y avait eu peu ou pas de progrès entre les parties respectives… jusqu’à maintenant. AMuS déclare que les patrons de la Formule 1 sont confiants de pouvoir présenter un premier projet complet du nouveau règlement moteur d’ici la fin octobre.

Non seulement il existe un accord général pour ne pas introduire les nouveaux moteurs avant 2026 (plutôt que 2025 comme prévu initialement), mais un terrain d’entente a également été trouvé en supprimant l’élément MGU-H qui fait partie des unités de puissance actuelles.

Les constructeurs de moteurs actuels, Mercedes et Renault, étaient initialement réticents à abandonner leur expérience et leurs connaissances acquises en travaillant avec la technologie hybride au fil des ans, mais ils seraient tous deux désormais disposés à se séparer de l’élément MGU-H – un élément qui est devenu de plus en plus insoutenable dans le sport et a très peu de pertinence pour les voitures produites en série.

Les goûts d’Audi, Porsche et Red Bull ont tous fait pression pour un nouveau départ, tandis que Ferrari est largement resté sur un terrain neutre tout au long de ces premières rondes de discussions.

La pépite d’information la plus intéressante du rapport est peut-être que Honda, qui quitte la Formule 1 à la fin de la saison, avait des représentants lors de la dernière réunion, curieux de la direction que prend le sport. Un retour n’est pas totalement exclu par le motoriste japonais.

Un constructeur de moteurs japonais qui n’a été impliqué dans aucune discussion, cependant, est Toyota.

F1 TV offre aux lecteurs de PlanetF1 10% de réduction sur les abonnements mensuels et annuels ! Afin de réclamer cette réduction fantastique, cliquez sur le lien suivant et utilisez le code promotionnel PLANETF10 à la caisse !*

*L’offre se termine le 12 septembre à minuit et exclut les Pays-Bas

La question du nombre de cylindres des nouvelles unités de puissance n’est pas non plus un point d’achoppement majeur, toutes les parties se disant heureuses d’aller dans la direction la plus logique pour le sport.

Un obstacle majeur à surmonter, cependant, concerne l’introduction imminente de la division Red Bull PowerTrains.

Red Bull se considère comme un nouveau venu car 2026 sera la première fois qu’ils produiront leur propre groupe motopropulseur et, si le nouveau concept de moteur est si différent de l’actuel, ils veulent que certaines concessions rendent la transition aussi fluide que possible. possible.

Cependant, le rapport indique que Mercedes, Renault et Ferrari s’opposent fermement à la demande de Red Bull car ils estiment que d’ici 2026, le département des unités de puissance de Red Bull sera un acteur majeur de la Formule 1.

Share