Horner n’est pas d’accord avec la pénalité « décevante » de Norris

Christian Horner affirme que les commissaires sportifs autrichiens du GP ont eu tort de pénaliser Lando Norris car cela crée un précédent inquiétant.

Norris a été le premier de plusieurs pilotes pénalisés lors de la deuxième course de dimanche sur le Red Bull Ring, le pilote McLaren a écopé d’une pénalité de cinq secondes pour avoir affronté Sergio Perez.

Le pilote Red Bull a tenté de dépasser Norris par l’extérieur au virage 4, le Britannique refusant de céder un pouce.

Plutôt que de reculer, Perez a continué le mouvement, a couru large et hors de la piste.

Norris a été jugé responsable par les commissaires sportifs et a écopé d’une pénalité de temps.

Étonnamment, le patron de l’équipe Red Bull, Horner, a été l’un des premiers à dire que c’était une mauvaise décision.

Démarquez-vous de la foule avec des produits McLaren via la boutique officielle de Formule 1

« Je pense avoir dit dans le commentaire que je n’avais pas de problème majeur avec le transfert de Lando », a déclaré Horner à Sky F1.

« C’était la course. C’était une course difficile. C’était roue contre roue, alors pour obtenir une pénalité pour cela, je suppose qu’ils ne se sont pas donné le choix quand il a eu la même chose avec Charles.

« Mais c’est la course. Sinon, vous allez voir les pilotes se retirer du circuit et réclamer des pénalités.

« C’est donc un peu décevant. Pour moi, c’est une course difficile.

Son propre pilote Perez a ensuite été giflé avec la même pénalité, à deux reprises, alors qu’il poussait à deux reprises Charles Leclerc hors de la piste.

Quant à McLaren, le patron de l’équipe Andreas Seidl est d’accord avec Horner sur le fait que la pénalité, qui s’accompagnait également de deux points de pénalité sur la licence de Norris, n’était pas juste.

« Je ne suis pas non plus d’accord avec la pénalité », a-t-il déclaré. « C’est au début de la course et, selon les mots de Michael Masi, on apprend déjà en karting que si on y va, on finira dans les graviers.

« Je pense qu’avec les voitures côte à côte, je ne pense pas que ce soit une pénalité.

« Mais concentrons-nous sur les points positifs : ce fut une course et un week-end sensationnels pour l’équipe et Lando, et une reprise sensationnelle de Daniel [Ricciardo]. Je veux dire un grand merci à tout le monde ici sur la piste et à la maison.

Norris a terminé le Grand Prix à la troisième place, son troisième podium du championnat de cette année.

Suivez-nous sur Twitter @Planet_F1 et aimez notre page Facebook.

Share