IDE dans l’assurance: nécessité d’assurer la transparence des opérations

La rémunération versée aux intermédiaires dans les segments de l’assurance vie et non-vie doit être liée par une matrice intégrée technologique aux frais de gestion des assureurs pour éviter une mauvaise allocation des rendements.

Par Madhusudhan Pillai

Au 31 mars 2021, il n’y avait que 24 assureurs directs vie et 34 non-vie en Inde, alors qu’il y avait 243 compagnies d’assurance vie (1956) et 107 compagnies d’assurance non-vie (1973) au moment de la nationalisation. La totalité des 49% d’IDE autorisés par la réglementation détenue et contrôlée par les Indiens n’a été utilisée que par neuf des 23 assureurs-vie et huit des 28 assureurs non-vie et santé.

Le projet de règlement de l’amendement 2021 des compagnies d’assurance indiennes (investissement étranger) visant à augmenter les IDE dans le domaine de l’assurance à 74% prévoit que dans toute compagnie d’assurance ayant des investissements étrangers, la majorité de ses administrateurs et de ses principaux dirigeants (KMP) devraient être des citoyens indiens résidents. , dont au moins un parmi le président du conseil, le directeur général et le chef de la direction. Conformément à la politique en matière d’IDE, cela est lié à la loi de 1999 sur la gestion des changes et à la loi de 1955 sur la citoyenneté, qui couvre les citoyens indiens résidant en Inde pendant plus de 182 jours et limite techniquement les ressortissants étrangers à une minorité dans le KMP et le conseil d’administration. positions.

Les conditions pour les entreprises dont les IDE sont supérieurs à 49% en termes de garanties sont qu’au moins 50% du conseil d’administration soit composé d’administrateurs indépendants, sauf si le président est un administrateur indépendant, auquel cas au moins un tiers doit être des administrateurs indépendants. . Pour les sociétés où le dividende est proposé, un ratio de solvabilité supérieur de 30% est requis, et s’il n’est pas maintenu, 50% du bénéfice net de l’exercice devront être conservés en réserve générale. Ceci est cependant basé sur une approche de solvabilité archaïque basée sur la conformité plutôt que sur une approche basée sur les risques, ce qui mérite donc un examen.

Le capital basé sur le risque (RBC) comporte des exigences quantitatives de capital, des normes de gestion des risques et de gouvernance, ainsi qu’une propre évaluation de la solvabilité des risques avec une divulgation complète. Des processus seraient en place pour que les risques soient identifiés, mesurés, surveillés et contrôlés en permanence, garantissant ainsi que l’assureur maintient un niveau de fonds propres correspondant à son profil de risque. En Chine, un processus qui a débuté en 2012 a été mis en place en 2016 avec le C-ROSS (China Risk Oriented Solvency System).

Le premier comité mis en place par l’Autorité de régulation et de développement des assurances (IRDAI) elle-même pour examiner RBC en 2011, qui a rendu son rapport en 2014, a noté qu’un instantané de la situation financière à la date d’évaluation ne constitue pas une preuve suffisante d’une gestion appropriée des risques. processus, sans parler d’une meilleure solidité financière. Le 10 juin 2016, un autre comité a été formé pour examiner l’évaluation conforme au marché des passifs, qui a soumis des rapports le 19 novembre 2016 et le 10 juillet 2017.

Le 21 septembre 2017, l’IRDAI a formé un autre comité pour mettre en œuvre le régime RBC d’ici mars 2021. La note technique 2018 du programme d’évaluation du secteur financier du FMI avait également recommandé cette décision. Malgré trois comités de l’IRDAI mis en place depuis 2011 pour examiner RBC, le changement réglementaire proposé en 2021 prévoit d’utiliser le critère existant comme mesure de la solidité financière pour la rétention des bénéfices, et n’est pas prospectif.

Les exigences de gouvernance d’entreprise d’un régime fondé sur les risques, une fois mises en œuvre, garantiront que les entités réglementées mettent effectivement en œuvre des mesures de gestion des risques appropriées. Le fait d’avoir 50% des membres du conseil en tant qu’administrateurs indépendants, qu’ils soient résidents ou non-résidents, ne mènera pas nécessairement à un tel résultat.

Transparence et divulgation

Il s’agit d’un élément important de la discipline et de la conduite du marché qui obligera les entreprises à gérer leurs risques de manière appropriée. Le gouvernement a dû infuser Rs 12 450 crore de capital (Rs 2 500 crore en FY19-20) dans trois entreprises du secteur public, avec la tolérance du régulateur, pour maintenir la solvabilité.

Les réclamations des grands comptes immobiliers d’entreprise par rapport à celles des petites et moyennes entreprises indiquent une asymétrie avec des avantages disproportionnés pour les grands comptes. Les clients de la santé au détail et en particulier les assurés de plus de 50 ans sont obligés de payer un prix élevé pour les renouvellements, ce qui indique un mauvais service réglementaire à ceux qui ont moins de pouvoir de négociation. La plupart des comptes de santé des groupes privés manquent de transparence dans la tarification au fil des ans.

Ce segment (à l’exclusion des affaires gouvernementales) avec une prime de 25880 crores de Rs et un ratio de perte de 99% en 2019-20 a eu des pertes allant de 105% à 125% de 2013-14 à 2018-19, contribuant à l’érosion du capital. Le secteur de l’assurance non-vie dans son ensemble a un ratio d’exploitation combiné, c’est-à-dire sinistres plus frais de gestion, supérieur à 100% avec un ratio de sinistres survenus de 85,60% sur l’exercice 2019-20. Le Bureau d’information sur les assurances peut être utilisé plus efficacement pour favoriser la transparence.

Opacité de la distribution

Les réglementations intermédiaires avec une myriade de règles, d’asymétries et de systèmes de récompenses poreux ont conduit les entreprises non-vie à se regrouper autour d’intermédiaires ou d’agrégateurs plus importants. Un rapport sur la gouvernance de l’assurance soumis en octobre 2019 à l’IRDAI a noté que les 10 premiers courtiers directs contrôlent 70% des activités des canaux de courtage et que dans le secteur automobile, certains canaux exercent une influence indue sur le choix des clients. Il est nécessaire de synchroniser les multiples réglementations selon le principe fondamental 18 de l’assurance (ICP 18) de l’Association internationale des contrôleurs d’assurance (IAIS).

La rémunération versée aux intermédiaires dans les segments de l’assurance vie et non-vie doit être liée par une matrice intégrée technologique aux frais de gestion des assureurs pour éviter une mauvaise allocation des rendements. Malgré des amendes infligées à plusieurs assureurs, la dissuasion en tant qu’outil de gestion réglementaire n’a pas encore été utilisée efficacement. Le private equity a financé les pertes de certains assureurs privés et intermédiaires avec des valorisations dépassant les fondamentaux.

Des disputes

Le nombre et la valeur de toutes les réclamations légales déposées contre les assureurs par segment indiqueront le niveau de déficit de confiance dans le secteur. L’IRDAI n’a également engagé aucune mesure disciplinaire à l’encontre d’une compagnie d’assurance au cours des dix dernières années pour non-respect des attributions du médiateur des assurances.

Le capital minimum requis pour créer une compagnie d’assurance est également resté à Rs 100 crore depuis 2001, et même le relier à l’indice des prix à la consommation donnerait un chiffre équivalent de Rs 354 crore en 2021. Secouer une approche langoureuse de la réglementation en un point crucial et le développement de la transparence des opérations sont des éléments clés pour permettre l’IDE et améliorer la pénétration de l’assurance.

L’auteur est un professionnel de l’assurance senior

Obtenez en direct les cours des actions de l’ESB, de la NSE, du marché américain et de la dernière valeur liquidative, du portefeuille de fonds communs de placement, consultez les dernières nouvelles des introductions en bourse, les introductions en bourse les plus performantes, calculez votre impôt par calculateur d’impôt sur le revenu, connaissez les meilleurs gagnants du marché, les meilleurs perdants et les meilleurs fonds d’actions. Aimez-nous sur Facebook et suivez-nous sur Twitter.

Financial Express est maintenant sur Telegram. Cliquez ici pour rejoindre notre chaîne et rester à jour avec les dernières nouvelles et mises à jour de Biz.