Il secoue et gifle sa compagne enceinte au milieu de la rue de Valence

25/11/2021 à 19:24 CET

Marina Falco

Un homme a été arrêté à Valence pour La police locale après que agresser à sa partenaire enceinte dans une rue de la ville de Valence. Tel que rapporté par des sources policières Ascenseur-EMV, journal qui appartient à ce groupe, Prensa Ibérica, le 092 a reçu un appel à 21h30 hier, mercredi 24 novembre, d’un passant qui avait vu comment un l’homme avait frappé une femme qui semblait être son partenaire.

En effet, la femme de 28 ans a confirmé aux agents de l’Unité 4ème District déplacée sur place, que C’était le partenaire de l’interpellé avec qui j’étais en couple depuis quatre mois, qui vivaient ensemble et aussi j’étais enceinte de deux mois. Ce n’était pas la première fois qu’elle l’agressait, en effet, la femme a déclaré à la police que quatre jours auparavant elle l’avait déjà giflée et que les attaques s’étaient répétées jusqu’à quatre fois lui donner tirer et gifler les cheveux.

Face aux abus, 016

Si vous ou un proche êtes victime de violence de genre, vous pouvez demander de l’aide au numéro 016. Les professionnels du 016 servent dans plusieurs langues et 365 jours par an.

Si vous vous trouvez dans une situation d’urgence, au 112, ils vous enverront une aide et une protection d’urgence.

Cette nuit-là, la victime est revenue du travail, a trouvé l’agresseur à la maison et ils ont commencé à se disputer parce qu’il était devenu jaloux après essayer de contrôler à qui il avait parlé au téléphone. Les mauvais traitements se sont répétés : il l’a giflée et l’a poussée. A cette époque, la femme a quitté la maison par peur et quand elle était sur le palier, il lui a donné un coup de pied dans la jambe, la faisant presque tomber dans les escaliers.

Une fois dans la rue, il l’a poursuivie et ils se sont débattus alors qu’il tentait de prendre son téléphone portable et bien que plusieurs témoins aient réprimandé l’agresseur, personne n’est intervenu directement. Le détenu a réussi à prendre les clés de son domicile et est monté à l’étage. Pendant que les policiers parlaient à la victime, parmi ceux qui étaient déjà Agents GAMA (The Abuse Attention Group) est redescendu et a avoué qu’il avait frappé sa femme. Des agents ont arrêté l’homme.

Share