« Il y a 3 ans j’étais proche de la mort »

28/09/2021 à 17h36 CEST

La vie est une seconde chance constante, également pour les athlètes d’élite. Lance Armstrong et Jan Ullrich étaient deux leaders du monde du cyclisme dans les années 90 et 2000, jouant dans des batailles emblématiques qui ont fait d’eux des légendes. Des années plus tard, leurs trajectoires ont été obscurcies par des accusations de dopage et maintenant, ils se sont réunis à nouveau à Majorque pour passer en revue certains des moments les plus difficiles de la carrière de l’Allemand, qui a atteint le fond à cause de l’alcool et de la drogue. Sur ‘The Move’, le podcast de Lance Armstrong, Jan Ullrich a avoué qu' »il y a trois ans, il était proche de la mort« .

« Vous connaissez mon histoire, il y a trois ans j’étais très mauvais. Tu es venu me voir et j’étais sur le même chemin que Marco Pantani, presque mort. Et puis j’ai récupéré et j’ai de bons amis, dont vous, qui m’ont ramené à la vie. Maintenant, je suis très heureux. J’ai arrêté de consommer de l’alcool et des drogues il y a trois ans. Maintenant, je vis d’une manière très saine, ma petite amie cuisine très sainement pour moi. Cela m’a mis en forme et m’a fait du bien », a expliqué l’Allemand.

Lance Armstrong a soutenu Ullrich dans ses moments les plus difficiles et ils ont une grande amitié, forgé grâce à leur rivalité et à leur soutien mutuel dans les moments les plus difficiles de leur carrière. Le cyclisme leur a tout donné et le dopage et la drogue les ont coulés, laissant même de côté ce qu’ils aimaient le plus. « Pendant un moment J’ai oublié ce qui était bon pour moi. Tout ce dont je me souviens, c’est d’il y a 15 ou 20 ans. Ensuite, j’ai oublié ce qui était bon pour moi. Le vélo c’est bien. Être avec des amis, l’amour, mes enfants, ma famille. J’ai oublié tout ça, c’était mon problème », a condamné Ullrich.

Share