Iniesta rejoint la campagne “Je ne la ferme pas” contre la maltraitance des enfants

18/05/2021 à 16:34 CEST

.

Milieu de terrain espagnol Andrés Iniesta est l’un des visages populaires qui a rejoint la campagne #NoMeCallo, présentée ce mardi par l’ONG Save The Children, en tant que initiative dans les réseaux qui vise à sensibiliser les mineurs et leur environnement à l’importance de signaler les abus sexuels qu’ils subissent ou détectent.

Avant l’approbation ce jeudi au Congrès de la loi pour la protection des enfants et adolescents contre les violences, la campagne a été rejoint Iniesta, L’ambassadeur de Save The Children et des acteurs comme Jan Cornet Oui Elisabet Gelabert.

L’organisation prévient qu’actuellement une plainte sur deux pour crimes sexuels en Espagne a un mineur comme victime et il prévient que, malgré ces chiffres élevés, de nombreux cas restent encore cachés en raison de la solitude que ressentent les mineurs ou du camouflage de personnes et d’institutions qui ne détectent ni ne signalent les abus.

Afin d’atteindre le maximum d’enfants et d’adolescents, L’ONG a également lancé le défi #NoMeCalloChallenge sur TikTok, où il invite à mettre en ligne des vidéos couvrant et découvrant ses yeux, ses oreilles et sa bouche, comme les trois singes sages, pour envoyer le message «je ne ferme pas les yeux», «j’écoute» et «je ne me tais pas» dans le visage des attaques.

«Les mineurs victimes d’abus sexuels n’en parlent généralement pas, ils ont honte et cela fait durer la violence pendant des années», prévient le directeur de Childhood Awareness and Policies, Catalina Perazzo.