Iniesta se souvient de la « fin parfaite »

04/07/21 à 14:14 CEST

.

André Iniesta, une légende de l’équipe espagnole qui a remporté deux Coupes d’Europe d’affilée et – avec un but bien à lui – une Coupe du monde, a rappelé avant une nouvelle confrontation contre l’Italie en demi-finale de l’Euro 2020, la « finale parfaite » avec laquelle ils clôturé le cycle des grands brillants, à Kiev en 2012.

« Je garde un excellent souvenir de l’Euro 2012 au niveau du jeu, de la compétition », a admis Iniesta à l’UEFA. « Nous avons eu un match rond, avec beaucoup de domination, de vitesse dans le jeu, de nombreuses situations de supériorité. C’est l’un des grands matchs dont nous nous souvenons de l’équipe nationale », a-t-il ajouté.

À cette fin est venu Iniesta comme l’une des grandes références, après avoir signé le but vainqueur de la finale de la Coupe du monde 2010 contre les Pays-Bas.

A Kiev, il a semblé briser le match avec sa vision entre les lignes dans le premier but. « J’ai vu Cesc qu’il pouvait se démarquer entre les défenseurs et il l’a très bien fait car il a vu entrer par derrière David (Silva). C’était un bon jeu et une bonne passe de but avant le tir. »

Pour la deuxième de la victoire espagnole, la plus importante à ce jour en finale d’Eurocup (4-0), ils étaient associés Xavi Hernandez Oui Jordi Alba, l’un des survivants avec Sergio Busquets de cette glorieuse génération. « Ils se connaissaient et Jordi savait que quand il avait le ballon Xavi tout peut arriver. « 

« Quand nous devions attaquer nous le faisions, quand nous devions avoir la possession, nous tenions le ballon à une vitesse très élevée. C’était une finale parfaite », se souvient-il.

Share