Interopérabilité dans la région indo-pacifique – IN et RAN lancent AUSINDEX

Cette édition d’AUSINDEX devrait approfondir davantage les relations de défense entre les deux pays. (Crédit : marine indienne)

Dans le but de renforcer davantage leur interopérabilité dans la région indo-pacifique, les marines de l’Inde et de l’Australie ont commencé leur exercice biennal de guerre maritime AUSINDEX le lundi 6 septembre 2021. L’exercice de cinq jours (du 6 au 10 septembre) a commencé à Darwin sous le Territoire du Nord de l’Australie, et pour une région indo-pacifique stable et sûre, les deux marines auront l’occasion de renforcer davantage leurs capacités de défense conjointes. Et contribuera à approfondir le partenariat bilatéral entre les deux parties et à échanger les meilleures pratiques.

« L’exercice s’appuiera sur la récente formation à la guerre de marine à marine qui a été menée au cours de la première phase de l’exercice MALABAR 21 au large de Guam », a déclaré le contre-amiral Tarun Sobti, officier général commandant la flotte de l’Est.

Il s’agit de la quatrième itération d’AUSINDEX.

Le contre-amiral Mark Hammond, commandant de la flotte australienne, a déclaré : « Les deux pays sont des partenaires stratégiques globaux. Tous deux partagent un engagement à accroître la régularité et la complexité de notre formation militaire afin que nous puissions avoir confiance en notre capacité à travailler efficacement pour répondre aux besoins de sécurité maritime dans notre région.

Cette édition d’AUSINDEX devrait approfondir davantage les relations de défense entre les deux pays.

Ajoutant: « Nous développons davantage l’interopérabilité maritime en exerçant des séries de guerre plus impliquées démontrant notre ferme engagement en faveur d’une région indo-pacifique ouverte, sécurisée et prospère. »

En savoir plus sur AUSINDEX

Selon la marine indienne, alors que la phase portuaire de l’exercice a commencé dimanche à Darwin, la phase en mer se déroulerait dans la zone d’exercice nord de l’Australie.

Navires déployés

En provenance d’Inde, des plates-formes telles que INS Shivalik et INS Kadmatt, qui sont respectivement conçues et construites de manière indigène par la frégate furtive à missiles guidés et la corvette anti-sous-marine. Les deux participent et sont de la flotte de l’Est basée à Visakhapatnam sous le commandement naval de l’Est.

Et d’Australie, il y a la frégate HMAS Warramunga, et un sous-marin australien, des avions de combat tactiques de la RAAF et un avion de patrouille maritime P-8A de la Royal Australian Air Force (RAAF).

Des hélicoptères des deux marines y participeront également.

La première fois que les deux pays ont organisé des exercices maritimes, c’était en 2015. Lors de l’édition précédente de l’exercice dans la baie du Bengale en 2019, il y a eu pour la première fois des missions coordonnées d’avions de patrouille maritime P-8 et des premiers exercices de guerre anti-sous-marine.

En août de cette année, une directive conjointe a été signée par le chef d’état-major de la marine, IN et le chef de la marine RAN. Le document encré est aligné sur le « Partenariat stratégique global 2020 » entre les deux pays.

Obtenez les cours boursiers en direct de l’ESB, de la NSE, du marché américain et de la dernière valeur liquidative, du portefeuille de fonds communs de placement, consultez les dernières nouvelles sur les IPO, les meilleures introductions en bourse, calculez votre impôt à l’aide de la calculatrice de l’impôt sur le revenu, connaissez les meilleurs gagnants, les meilleurs perdants et les meilleurs fonds d’actions du marché. Aimez-nous sur Facebook et suivez-nous sur Twitter.

Financial Express est maintenant sur Telegram. Cliquez ici pour rejoindre notre chaîne et rester à jour avec les dernières nouvelles et mises à jour de Biz.

Share