interview : Prashant Jain, directeur général adjoint, JSW Energy : « Avec la dette réduite, en bonne voie pour atteindre l’objectif d’énergies renouvelables de 70 000 cr d’ici 2030 »

Notre trésorerie et équivalent de trésorerie est de Rs 2 000 crore au 31 mars 2021.Notre trésorerie et équivalent de trésorerie est de Rs 2 000 crore au 31 mars 2021.

Les gigafactories de Reliance Industries changeront la donne pour les sociétés de production d’électricité comme JSW Energy et changeront la dynamique du secteur, compte tenu de la compétitivité des coûts et des prix des panneaux solaires produits, selon Prashant Jain, directeur général adjoint de JSW Energy. Jain dit à Vikas Srivastava que la société s’approvisionnera en panneaux solaires auprès de RIL au fur et à mesure qu’ils seront disponibles, bien qu’il soit trop tôt pour parler de partenariats pour la poussée d’énergie verte de 70 000 crores de JSW Energy d’ici 2030. Extraits édités :

Quelle est la raison des fortes marges d’exploitation au T4FY21 même si les revenus ont été impactés ?
Vous devez examiner l’ensemble des contrats d’achat d’électricité à long terme (PPA), qui, dans notre cas, représentaient 86 % du portefeuille total d’électricité. Les PPA nous offrent une visibilité à long terme et maintiennent notre Ebitda stable. Nous avons la garantie d’un coût fixe et d’une indemnisation au cas où l’acheteur refuserait la prise d’électricité. Au cours du trimestre janvier-mars 2021, la production totale a chuté de 8% en glissement annuel (en glissement annuel), mais le bénéfice d’exploitation est resté stable, car nous avons obtenu une compensation de 100 crores de roupies d’un acheteur qui n’a pas acheté d’électricité l’année dernière. De plus, notre bénéfice avant impôts a augmenté de 6% en glissement annuel au T4FY21 car nos frais d’intérêts étaient inférieurs. Ainsi, tous ces facteurs nous ont permis d’avoir une marge opérationnelle positive.

Quelle est votre position d’endettement à l’heure actuelle et quel impact aura-t-elle sur vos plans d’expansion de 70 000 crores de roupies pour la poussée des énergies renouvelables ?
Nous avons réduit notre dette de 2 700 crores de Rs au cours de l’exercice 21 à 8 907 crores de Rs et avons considérablement amélioré notre effet de levier. Notre dette nette sur capitaux propres est la plus faible de l’industrie à 0,43 fois par rapport à cinq fois celle des autres acteurs de l’industrie. Nous avons également réduit notre créance de 38% en glissement annuel au cours de l’exercice 21 à Rs 1 300 crore, ce qui est le meilleur du secteur. Notre trésorerie et équivalent de trésorerie est de Rs 2 000 crore au 31 mars 2021.

La position à faible effet de levier nous aidera à atteindre un objectif d’expansion de la capacité renouvelable de 20 GW d’ici 2030 à un coût de Rs 70 000 crore. Compte tenu de notre bilan solide, nous prévoyons de financer l’intégralité de nos besoins en fonds propres à partir de provisions internes sans aucune dilution. Le conseil a approuvé l’ajout d’une capacité de 2 500 MW d’ici juin 2024, où 200 MW seront ajoutés entre janvier et mars 2022, suivis de 150 MW chaque mois. Cela nous permettra d’atteindre 7 GW de capacité renouvelable, soit 65 % du portefeuille contre 4,6 GW actuellement. De plus, nous participerons à plusieurs appels d’offres et entreprendrons des projets pour augmenter la capacité à 10 GW d’ici 2025. De plus, nous ajouterons 2 GW chaque année pour atteindre 20 GW d’ici 2030. Cela impliquera un investissement de Rs 27 000 crore d’ici 2025 avec un apport en fonds propres de 30% et une composante dette de 70%
.
RIL met en place quatre gigafactories dans le domaine de l’énergie verte. JSW Energy aimerait-il s’associer à RIL pour sa poussée d’énergie verte ?
Ces unités de fabrication changeront la donne pour une entreprise comme la nôtre. Cela changera la dynamique du secteur car le prix des modules deviendra très compétitif. Nous approvisionnerons les panneaux pour nos projets auprès de RIL au fur et à mesure qu’ils seront disponibles. Cependant, parler davantage des partenariats sera une question de conjecture.

Comment voyez-vous les perspectives de demande et de production au cours de l’EX22, étant donné que les trois premiers mois ont été affectés par la deuxième vague de Covid-19 ?
En avril, la demande était très robuste et a connu une croissance de 35% en glissement annuel. Cependant, en mai et juin, il n’a augmenté que de 7 %, la deuxième vague ayant déjà frappé le pays. Cependant, je pense que l’exercice 22 verra une croissance de 4 à 5 % en glissement annuel de la demande d’électricité par rapport à une décroissance de 1,2 % il y a un an. La croissance sera tirée par la demande industrielle et commerciale qui a été durement touchée par les blocages.

Obtenez les cours boursiers en direct de l’ESB, de la NSE, du marché américain et de la dernière valeur liquidative, du portefeuille de fonds communs de placement, consultez les dernières nouvelles sur les IPO, les meilleures introductions en bourse, calculez votre impôt à l’aide de la calculatrice de l’impôt sur le revenu, connaissez les meilleurs gagnants, les meilleurs perdants et les meilleurs fonds d’actions du marché. Aimez-nous sur Facebook et suivez-nous sur Twitter.

Financial Express est maintenant sur Telegram. Cliquez ici pour rejoindre notre chaîne et rester à jour avec les dernières nouvelles et mises à jour de Biz.

Share